Le Grand Balcon

Un coin de Nice rue Saint-Denis

Daniel Rolland
Commentaires

Pour ceux qui cherchent des restaurants à spécialité, une nouvelle adresse fait merveille.

Et c’est celle du Grand Balcon, située tout en haut de ce qu’on surnommait autrefois la Côte à Baron, rue Saint-Denis, au sud de la rue Sherbrooke. C’est un petit établissement mignon comme tout, qui se veut l’ambassadeur de la cuisine niçoise ou, par extension, méditerranéenne. C’est Michel Astraudo qui en a eu l’idée, inspiré par sa fille et son gendre qui en possèdent un dans l’arrière-pays niçois. «La carte se veut moderne avec des mono produits fraîcheur, le tout ayant le caractère d’une cuisine familiale.» On trouvera, rareté à Montréal, la soupe de Pistou. Francine Grimaldi a craqué pour ce potage à nul autre pareil. Vous ne pouvez avoir plus représentatif dans le genre. On aime bien cuisiner le poisson, entre autres le cabillaud, le chouchou en cuisine. Le serveur Olivier, en passant sacré barman, nous a préparé comme apéro «le vertigineux». Il l’est, avec son mélange de gin, crème de cassis et pamplemousse. Pour ma part j’ai dévoré, et c’est un euphémisme, la bavette d’aloyau, cuisson parfaite. Mon vis-à-vis a choisi la brochette d’agneau. Le tout arrosé amoureusement d’une bonne bouteille de Merlot de la Maison Nicolas. Oui, oui, celui qui vous agace les papilles et qui vous rend plus volubile. Le décor est sobre. On a évité le bling bling qui se démode très rapidement. Michel Astraudo est bien connu des Villageois puisqu’il a déjà tenu les rênes du Théâtre National. Il y a une petite terrasse à l’avant du Grand Balcon et le soir où nous y sommes allés ça devisait joyeusement. La fête était au rendez-vous et moi qui étais tendu en arrivant j’ai vu toutes mes résistances s’effondrer et suis redevenu un gentil garçon. Merveille de la cuisine bien faite.



Le Grand Balcon. 2112, rue Saint-Denis
Tél. (514) 312 8306

 

  Envoyer cet article

Le Grand Balcon

Un coin de Nice rue Saint-Denis

Et c’est celle du Grand Balcon, située tout en haut de ce qu’on surnommait autrefois la Côte à Baron (...)

Publié le 24 août 2010

par Daniel Rolland

   
Voir les archives

Anciens commentaires

  • avec bernadette nous venons de nous retrouver et nous buvons l'appero, nous parlons un peu de toute la famille astrausdo et nous t'avons retrouver . nous sommes enchantés. nous souhaiterions correspondre regulierement avec toi serais tu d'accord? je te laisse mon adresse mail. ton cousin jean marc de gattieres. j.m.astraudo@hotmail.fr Publié le 11/12/2012