L’homophobie dans les sports

Lancement du week-end de lutte contre l'homophobie dans les sports

André-Constantin Passiour
Commentaires

C’est à un parterre de plusieurs journalistes et médias que Laurent McCutcheon, le président de Gai Écoute et de la Fondation Émergence, a procédé aujourd’hui (vendredi 14 mai) au lancement de cette fin de semaine qui culminera, lundi le 17 mai, par la Journée internationale de lutte contre l’homophobie. «Parler du silence. L’homophobie dans le monde du sport» est le thème de cette campagne qui désire sensibiliser le milieu sportif et faciliter la sortie du placard des athlètes et sportifs, surtout ceux de haut niveau.

M. McCutcheon, parlant sur la grande place du Complexe Desjardins, s’est dit surpris du sondage de la firme Léger Marketing, alors que 1 500 Canadiens ont été interrogés sur l’homosexualité et le sport. Il en ressort que l’homosexualité est pratiquement un sujet absent du milieu sportif dans la tête des gens. «C’est la démonstration du silence, c’est ça qui est le plus frappant», a indiqué M. McCutcheon. «Si j’étais à Toronto, il y aurait à mes côtés Brian Burke, le président des Maple Leafs, qui parlerait d’homosexualité puisque son fils, malheureusement décédé dans un accident d’auto, était gai», a déploré M. McCutcheon en référence au fait que personne, dans le milieu du hockey montréalais, n’a voulu accepter l’invitation de s’asseoir à la table pour discuter d’homosexualité.

À des questions de journalistes des grands médias, Laurent McCutcheon a tout simplement dit que «la porte est fermée, il n’y a personne qui veut répondre dans le milieu des sports».

Laurent McCutcheon s’est tenu loin des controverses, comme celle soulevée cet hiver, lors des Jeux olympiques de Vancouver, entre autres, par les propos homophobes d’Alain Goldberg et Claude Mailhot à l’égard du jeune patineur américain Johnny Weir. Pourtant un excellent exemple d’homophobie dans les sports. Il n’a pas mentionné non plus des noms d’athlètes de haut niveau tels Martina Navratilova, moult fois championne de tennis, ou Greg Louganis, médaillé olympique en natation, qui ont fait leur sortie du placard, après être sortis du sport et non pendant leur carrière. Autres exemples donc de pressions du milieu à l’égard des sportifs gais.

«Il faut trouver des vedettes dans le milieu du sport qui sont prêts à en parler, à s’afficher», a poursuivi le président de la Fondation Émergence.

Même s’ils ne sont pas connus, on remarquait la présence de deux jeunes athlètes, de la génération montante, Cédric, un adepte d’aïkido et de natation de l’Université de Montréal, ainsi qu’Adam, un joueur de water-polo du collège John Abbott. Ces deux sportifs sont d’ailleurs inclus dans la très belle exposition du photographe américain Jeff Sheng qui a ainsi parcouru le Canada et les Etats-Unis à la recherche d’athlètes gais et lesbiennes oeuvrant dans les sports collégiaux ou universitaires principalement et ce, de façon ouverte.

«Il faut mettre en place des mesures concrètes en matières d’éducation à l’école [pour sensibiliser les jeunes]», a déclarer M. McCutcheon, tout en renvoyant plutôt la balle au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, mais sans offrir de solution provenant de la Fondation Émergence elle-même en termes d’information plus que cette présente campagne.

En terminant la conférence de presse, le président de la Fondation a déjà annoncé la thématique de la campagne 2011, soit «Les relations amoureuses chez les personnes de même sexe».

Fait inusité cette année, on a réuni plusieurs groupes communautaires qui tiendront un kiosque sur la grande place du Complexe Desjardins pour tout le week-end. Ils sont ainsi une vingtaine, dont le GRIS-Montréal, RÉZO (anciennement Séro Zéro), le Centre communautaire des gais et lesbiennes de Montréal et le Conseil québécois des gais et lesbiennes, pour ne nommer que quelques uns. On pourra donc s’informer, jusqu’à lundi prochain, en se promenant à travers les différents organismes qui ont bien voulu y prendre part.

Toute l’info sur : www.homophobie.org.

 

  Envoyer cet article

L’homophobie dans les sports

Lancement du week-end de lutte contre l'homophobie dans les sports

M. McCutcheon, parlant sur la grande place du Complexe Desjardins, s’est dit surpris du sondage de l (...)

Publié le 14 mai 2010

par André-Constantin Passiour