OPINION

Qui a peur des conservateurs?

Francis Lagacé
Commentaires
Le bulletin du gouvernement conservateur en matière de droits fondamentaux est celui du plus mauvais élève. Ça commence avec le refus de rapatrier Omar Kadr, cet enfant soldat interné à Guantanamo, au mépris de la Charte des droits et libertés du Canada. Ça continue avec les coupes dans les comités de condition féminine et la réduction de subventions à ce titre.
Puis, il y a Adil Charkaoui qu'on interne sans qu'il sache pourquoi, qu'on oblige à porter un bracelet de sécurité, et qu'on finit par libérer de son certificat de sécurité sans jamais lui dire de quoi on l'accusait.

Et il y a Droits et Démocratie, cet organisme qui doit faire la promotion des droits, où l'on se débarrasse d'un président un peu trop critique, où l'on nomme un nouveau président qui appuie la peine de mort et s'oppose aux droits des gais et lesbiennes.

Je finis ma liste, mais elle pourrait s'étirer, par ce récent guide destiné aux immigrants afin de leur faire connaître les valeurs canadiennes et dans lequel aucune mention des droits des gais et lesbiennes n'apparaît.
Pourquoi avoir peur des conservateurs?

On attribue au pasteur Niemöller l'énoncé suivant:

D'abord ils sont venus chercher les Juifs. Je me suis tu parce que je n'étais pas juif. Puis, ils sont venus chercher les communistes. Je n'ai pas parlé parce que je n'étais pas communiste. Ensuite, ils sont venus chercher les syndicalistes. Je n'ai rien dit parce que je n'étais pas syndicaliste. Enfin, ils sont venus me chercher. Il n'y avait plus personne pour me défendre.