Vieillir en santé

Plus de protéines pour de meilleurs muscles

Yves Lafontaine
Commentaires
Nous perdons tous des muscles en vieillissant. Or, maintenir ou augmenter sa masse musculaire lorsqu’on vieillit favorise la force physique, mais contribue aussi à la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires. En plus de faire des exercices de musculation, les personnes âgées devraient doubler leur consommation de protéines alimentaires, recommandait Stuart Phillips, professeur au Département de kinésiologie à l’Université McMaster, lors du récent Symposium des Producteurs laitiers du Canada intitulé Vivre longtemps et en santé. Selon lui, manger plus de protéines contribue à la satiété, à la thermogénèse - capacité de notre corps à brûler plus efficacement les calories -, à la prévention de la perte musculaire, à la réduction de la pression artérielle et à l’amélioration de la glycémie. Des études ont par ailleurs démontré que les personnes soumises à une diète plus élevée en protéines (de 25 % à 30 % des calories) perdaient plus facilement du poids et principalement des tissus adipeux. Chez les personnes plus âgées, qui ont tendance à moins manger, les besoins en protéines pourraient donc être plus élevés que les quantités actuellement recommandées. Les oeufs, les produits laitiers, les viandes maigres, le tofu et les légumineuses figurent parmi les bonnes sources de protéines.