Article

Un article de presse homophobe méprisant pour la philosophie !

PolitiQ – queers solidaires
Commentaires
Comme la retraite est une invention géniale ! En effet, elle protège nos jeunes générations des enseignements archaïques qui, sous couvert de philosophie, ne sont que les restes haineux d’une idéologie religieuse naturaliste mise à bas par notre révolution tranquille… En effet, John White, Gérard Lévesque, Charles Cauchy et Maurice Cormier, professeurs de philosophie à la retraite, viennent de publier en ligne sur le site du Soleil un article scandaleux contre le Plan de lutte contre l’homophobie du gouvernement, présenté en décembre par madame Kathleen Veil, ministre de la Justice [1]. Comme la retraite est une invention géniale ! En effet, elle protège nos jeunes générations des enseignements archaïques qui, sous couvert de philosophie, ne sont que les restes haineux d’une idéologie religieuse naturaliste mise à bas par notre révolution tranquille… En effet, John White, Gérard Lévesque, Charles Cauchy et Maurice Cormier, professeurs de philosophie à la retraite, viennent de publier en ligne sur le site du Soleil un article scandaleux contre le Plan de lutte contre l’homophobie du gouvernement, présenté en décembre par madame Kathleen Veil, ministre de la Justice [1].

Il a déjà fallu attendre deux ans pour que le gouvernement Charest annonce... une méthode de travail pour aboutir à un Plan de lutte à l'homophobie. Avec nos nouveaux philosophes, nous retournons illico à la préhistoire. Les auteurs n’appuient jamais leur argumentation de recherches ou de faits sérieux, et passent de contre-vérités aux mensonges, sans oublier la mauvaise-foi. Florilège :

« Partout sur la planète et à toutes les époques de l'Histoire les humains ont été en désaccord avec la nature de l'homosexualité. » Faux ! Il s’agit là d’une vision ignare et ethnocentrique, la réalité est beaucoup plus complexe. Dans bon nombre de sociétés, notamment amérindiennes, la diversité des orientations sexuelles n’a jamais posé problème. De même, chaque grande période de la civilisation occidentale a vue se constituer des moments de rejets (le nazisme et le fascisme) et des moments de totale acceptation (la culture monacale du Moyen-âge, la Grèce antique) vis-à-vis des homosexualités. C’est la même chose dans les civilisations arabo-musulmanes, africaines ou asiatiques. Il faut dire que ces messieurs ne sont ni historiens ni anthropologues, mais nous pourrons leur fournir une bibliographie pour remédier à leur ignorance manifeste.

Et d’ajouter, qu’« […] ils arrivent majoritairement à cette conclusion. » De qui parle-ton ? Des homophobes très certainement... Sur quelles statistiques s’appuie-t-on ? Aucune… La grande majorité des hétérosexuel-le-s soutient sûrement ce plan et ne peut qu’être choqués par les propos de ces messieurs.

Puis : « […] il leur apparaît évident que la sexualité est au service de la vie, qu'elle requiert l'union de l'homme et de la femme et qu'elle demande une union stable en faveur du bien-être de l'enfant. » Risible ! La sexualité n’est au service de rien, si ce n’est peut-être de la jouissance. C’est un fait social, pas une technologie. Ces messieurs oublient d’ailleurs qu’on a répertorié 3 500 espèces animales qui pratiquent l’homosexualité – celle-ci fait donc bien partie « de la structure de la nature du vivant et de la condition humaine ». Sous couvert de « bon sens », on ressort l’idée du modèle naturel. Pourtant, si l’hétérosexualité était un gage de stabilité dans le couple et de bien-être automatique pour l’enfant, ça se saurait !

Mais en continuant la lecture on comprend mieux : « L'application rigoureuse de cette façon de voir supprime rien de moins que la liberté de conscience, la liberté d'expression et la liberté religieuse ». C’est donc bien d’idéologie religieuse dont il s’agit, celle-là même qui a gouverné le Québec pendant des siècles, écrasant les autochtones, les femmes et les enfants… Pourtant, il conviendrait mieux de s’abstenir de dénoncer la lutte contre l’homophobie en s’appuyant sur le dogme catholique ; il s’agit là d’un terrain très glissant dont tout le monde sait la puanteur… Ces messieurs seraient-ils nostalgiques ou auraient-ils des comptes à régler avec certains prêtres ?

Car pour eux, la majorité – fantasmée d’ailleurs – a toujours raison : « Pour quelle raison le raisonnement de la majorité serait sans valeur, mais celui de la minorité devrait servir de norme ? » Pour les mêmes raisons qui font que la peine de mort, l’esclavage ou la tutelle des femmes par les hommes ont été abolis !

Pour finir, ces messieurs nous font le coup de la victimisation : « Toute personne qui soutient que l'union de l'homme et de la femme est plus normale ou ce qu'il y a de mieux pour les humains est homophobe. » Il ne faudrait tout de même pas inverser les choses : s’il n’y a ni « idéologie homosexuelle » ni idéologie hétérosexuelle, il y a bien une idéologie hétérosexiste que les luttes anti-homophobes et féministes combattront sans cesse [2].

Ces messieurs, qui n’ont toujours pas digéré que la nature inférieure des femmes soit remise en cause, supportent encore moins que l’infériorisation de l’homosexualité soit elle aussi combattue. En fait, ces philosophes conservateurs justifient ici les exactions voire les exécutions dont souffrent beaucoup d’homosexuel-le-s à travers le Monde, car ils partagent et diffusent exactement la même conception essentialiste des sexes, du genre, de l’orientation sexuelle et de la sexualité ! Eux, non seulement ne souffrent pas de l'hétérosexisme, mais ils profitent de tous les privilèges. Ainsi, ils ne disent pas un mot sur le mal-être des jeunes personnes LGBT (ou supposées tel), qui rappelons-le, se suicident nettement plus que leurs homologues hétéros.

Après l’affaire Lizotte [3], il apparaît maintenant clair qu’il y a donc des intégristes homophobes au Québec… l'homophobie est bien présente au Québec, elle a même ses porteplumes. Cela prouve l'urgence d'un plan de lutte à l'homophobie à la hauteur de l'enjeu, attaché à un plan budgétaire pluriannuel !

Nous appelons la rédaction du Soleil au retrait immédiat de cet article qui n’est rien d’autre qu’un appel à la haine et à la discrimination. Nous nous étonnons d’ailleurs du choix de la rédaction de le mettre sur leur site sans commentaire particulier.

PolitiQ – queers solidaires va continuer de combattre sans relâche tous les systèmes d’oppressions, quels qu’ils soient, où qu’ils soient.

Nous exigeons des auteurs qu’ils fassent des excuses publiques à toutes les personnes LGBT et leur ami-e-s pour les propos qu’ils ont écrits, auquel cas nous nous réservons le droit de saisir la Commission des Droits de la Personne.


Références :

[1] « Un plan de lutte contre l'homophobie méprisant pour la population », Le Soleil, 9 janvier 2010 : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201001/06/01-936674-un-plan-de-lutte-contre-lhomophobie-meprisant-pour-la-population.php.

[2] Ces messieurs trouveront une définition plus complète de l’hétérosexisme ici : TIN, L.-G. (2003). Hétérosexisme. In Dictionnaire de l’Homophobie. Paris : PUF, p. 208.

[3] « L’homophobie tue, de Moscou à Toronto, en passant par Repentigny ! » Collectif PolitiQ, décembre 2009 : http://www.politiq.info, rubrique « Presse ».

 
Voir les archives

Anciens commentaires

  • J'aime beaucoup votre réponse à cet autre texte navrant, mais je trouve dommage que vous incitiez à sa censure. Publié le 07/08/2011
Voir les archives

Anciens commentaires

  • J'aime beaucoup votre réponse à cet autre texte navrant, mais je trouve dommage que vous incitiez à sa censure. Publié le 07/08/2011