Comment je n'ai pas eu le Goncourt

Benoit Migneault
Commentaires
Olivier Delorme, qui nous a précédemment donné La quatrième révélation et L'or d'Alexandre, plonge cette fois-ci dans un roman satirico-policier articulé autour d’une nomination au prochain prix Goncourt. Le narrateur, nul autre qu'Olivier Delorme lui-même, a délaissé les éditions H&O et est dorénavant publié par les éditions Braisaillon qui entendent bien remporter le prestigieux prix pour lequel il est sélectionné. Mais voilà que certains des autres candidats trouvent la mort dans des circons-tances plutôt étranges. Flavien Regbeyzel, auteur de L'obsession du médiocre, est retrouvé étranglé des suites de ce qui semble être un jeu sexuel échevelé, et Monique Sénéchal, auteure de la saga historico-féministe La Salamandre de Carinthie, est poinçonnée à mort. Pire encore, un mystérieux lecteur communique avec Olivier Delorme pour lui révéler que son roman - R.A.Z. - est une copie conforme de sa propre existence et qu'il va tout faire pour qu'il remporte le prestigieux prix. Tout faire? Un roman où on s'amuse ferme et où l'auteur semble prendre un malin plaisir à nous tracer un portrait mordant et cynique à souhait du milieu de l'édition, des écrivaillons qui y pullulent, des journalistes qui ne lisent jamais ce qu’ils critiquent et de l'homophobie à peine voilée qui semble y régner. Une bonne partie de plaisir qui ne se dément pas de la première à la dernière page. Olivier Delorme est cependant au faîte de sa forme lorsqu'il nous offre de grosses briques où il se permet alors de déployer à tous vents sa prose et son imaginaire débridé. On ne peut attendre qu'avec impatience son prochain opus. Dans l'intervalle, laissons-nous glisser dans les délices de cette jouissive critique du monde littéraire.

Comment je n'ai pas eu le Goncourt / Olivier Delorme. Le Triadou, France : H&O, 2009. 125p.