Ann St-Georges

Ann St-Georges : la Karaoké Girl du Cocktail

André-Constantin Passiour
Commentaires

Du dimanche au mardi, si vous vous pointez du côté du Cocktail, vous y rencontrerez une femme sympathique, la chanteuse et animatrice du Karaoké, Ann St-Georges. Elle y est depuis deux ans et s’assure que tout le monde soit à l’aise et s’amuse… Et dire qu’Ann St-Georges ne se destinait pas du tout à ce rôle, c’est qu’elle possède 30 ans de métier comme chanteuse qui se produisait dans les restos et les hôtels. C’est un concours de circonstances qui l’a amenée au Karaoké. «Pour la période des Outgames, j’ai signé un contrat de 14 jours avec le Météor pour animer son Karaoké. Et je ne suis jamais partie, je suis restée là durant quatre ans. J’adore ça! L’avantage, lorsqu’on est chanteuse, est qu’on peut diriger les gens, leur donner des conseils et tout le monde s’amuse», souligne-t-elle. Puis, le Météor ferme ses portes, et elle sera contactée par Michel Gadoury, le propriétaire du Cocktail.

«Je suis arrivée là [au Karaoké] par hasard. Je ne pensais jamais travailler dans le Village, mais tous mes amis sont gais et j’aime la clientèle et le Cocktail. Je trouve qu’il y a là énormément de talents. Vous serez surpris, mais 70% de la clientèle chante très bien, poursuit-elle. Il y a des gens âgés et aussi beaucoup de jeunes. Mais les gens viennent au Karaoké pour s’amuser.»

Si le répertoire du Cocktail est garni de 30 000 chansons, c’est grâce à l’acharnement de cette chanteuse passionnée de musique qui veut rajouter 10 000 autres chansons.

«Nous sommes deux filles hétéros qui animont le Karaoké au Cocktail, moi et Sylviane, qui était au Club Date auparavant, et nous adorons ça!» de terminer Mme St-Georges. À noter qu’un système permet maintenant d’enregistrer les performances sur DVD ou CD!

 

  Envoyer cet article

Ann St-Georges

Ann St-Georges : la Karaoké Girl du Cocktail

«Je suis arrivée là [au Karaoké] par hasard. Je ne pensais jamais travailler dans le Village, mais t (...)

Publié le 15 décembre 2009

par André-Constantin Passiour