COMMUNAUTAIRE

La Coalition gaie et lesbienne du Québec en réorientation

Olivier Poulin
Commentaires
On ne saurait qualifier d’événement couru l’assemblée générale annuelle qu’a tenue la Coalition gaie et lesbienne, le 5 octobre dernier. L’organisme de la présidente-directrice générale bénévole Johanne Gaudreault a tout de même fait le point sur sa restructuration interne et sur la réorientation de sa mission. Toujours en négociation avec le gouvernement pour la radiation d’une vieille dette de quelques milliers de dollars, la CGLQ souhaite se transformer en une véritable coalition d’organismes de lutte à l’homophobie et axer son travail sur les relations internationales. N’oublions pas que la Coalition gaie et lesbienne du Québec jouit d’une des rares accréditations auprès de l’ONU sur la délicate question des droits des gais et lesbiennes. La CGLQ devrait procéder prochainement à l’élection d’un nouveau conseil d’administration formé de représentants d’organismes LGBT du Québec. À suivre!