Gala des prix Arc-en-ciel 2009

Une soirée sous le signe de la reconnaissance

André-Constantin Passiour
Commentaires
Le 19 octobre dernier, au Cabaret du Lion d’Or (sur Ontario), s’est déroulée la 6e édition du Gala des prix Arc-en-ciel. Organisée par le Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL), cette soirée colorée a souligné le travail, l’implication parfois sans borne et la détermination de personnes et d’organisations en vue d’aider ou d’appuyer les personnes LGBT et de promouvoir l’égalité des droits de ses mêmes personnes. On a profité de l’occasion pour rendre un hommage spécial à l’ex-député néo-démocrate Svend Robinson, pour sa contribution émérite à la cause gaie. À la fin de cette soirée, c’est d’ailleurs Steve Foster, le président et directeur-général du CQGL, qui a fait la présentation de M. Robinson en mentionnant l’impressionnante feuille de route de l’ex-député.

Très fier
«C’est pour moi un moment très émouvant que d’avoir été sélectionné par le jury pour succéder à Louise Arbour [qui a été nommée] l’an dernier […]. Pour un gai de la Colombie-Britannique, qui n’est donc pas Québécois, je me sens vraiment en famille ici ce soir avec vous et je suis très ému», a-t-il déclaré en ouverture de son discours d’acceptation du prix.


M. Robinson a souligné que, pour lui, le Québec est «la société, la province, la juridiction la plus progressiste au Canada». Svend Robinson a poursuivi en indiquant trois défis qui attendent encore la communauté LGBT. Pour lui, la communauté et la société doivent faire plus pour éviter le suicide chez les jeunes et les accompagner dans leur démarche de sortie. Les transsexuels sont encore trop discriminés et il faut chercher des solutions pour mieux les intégrer à la société. Le 3e défi mentionné par M. Robinson est de taille, soit d’appuyer les LGBT victimes de discrimination partout dans le monde et de de travailler à l’égalité des droits, «en faire beaucoup plus pour eux à l’international».

Un autre discours qui fut apprécié par les quelque 300 convives est celui du curé Raymond Gravel. Celui qui fut député bloquiste de la circonscription de Repentigny, de 2006 à 2008, est venu rappeler son engagement «pour l’égalité de tous dans la société». Il a indiqué qu’il était, contrairement à la position de l’Église catholique, en faveur du mariage pour les couples de même sexe. Chaudement applaudi par le public, l’abbé Gravel a souligné qu’il connaît bien les limites à l’intérieur desquelles il peut exercer aussi bien son ministère que son droit de parole et d’action. À cause de ses prises de positions, il a dit être conscient qu’il ne sera «jamais nommé évêque». «Oui, l’Église me fait souffrir, mais j’ai espoir que l’Église change […] Il ne faut jamais baisser les bras», a-t-il indiqué.



Cette soirée s’est terminée par la prestation de la chanteuse Patsy Gallant. Plus tôt, on avait pu entendre une des rares performances de l’animatrice de Radio-Canada, Monique Gi-roux, qui, accompagnée de la pianiste Julie Lamontagne, a interprété la chanson L’Amour est bleu, alors que, sur l’écran, défilaient des scènes de documentaires (dont celui sur la vie d’Harvey Milk), d’émissions de télévision ou de films traitant d’homosexualité, dont Brokeback Mountain. L’artiste Sylvie Paquette y était allée également de deux chansons avec sa guitare uniquement. L’animation avait été l’apanage du comédien Frédéric Loiselle.

Dans la salle, on a pu voir plusieurs personnalités, dont les députés provinciaux Martin Lemay, de Sainte-Marie-Saint-Jacques, et Amir Khadir, de Mercier, ainsi que Charles Lapointe, le président directeur-général de Tourisme Montréal qui a prononcé le discours hommage à Paul Haince et nous a fait beaucoup rire.



GROUPE PAR EXCELLENCE 2009
Attribué à un organisme (groupe ou association) LGBT pour l’ensemble de son travail dans la société québécoise : Projet 10, organisme qui était représenté par Taylor Lee.













PROJET PAR EXCELLENCE
Attribué à un organisme ou à une personne pour un projet ou une initiative précise contribuant à l’avancée de la communauté LGBT: Au cœur de familles agricoles (Groupe d’agriculteurs homosexuels), dont l’instigatrice, Maria Labrecque-Duchesneau, est venue remercier le jury.















BÉNÉVOLE PAR EXCELLENCE
Attribué à une personne dont l’implication bénévole est exceptionnelle tant par le temps consacré à l’exécution de sa tâche que par l’apport au développement du ou des groupes : Alexis Musanganya, du groupe Arc-en-ciel d’Afrique, entre autres.












PERSONNALITÉ PAR EXCELLENCE
Attribué à une personne dont l’implication contribue de façon marquée soit à la communauté, soit à un groupe : Bill Ryan, professeur en service social à McGill et fondateur de Projet 10, entre autres.











PARTENAIRE PAR EXCELLENCE
Attribué à un partenaire de la communauté LGBT pour son
implication (financière ou autre) exceptionnelle dans le développement d’un organisme ou d’un
projet LGBT : Magazine Fugues, qui fut représenté par son rédacteur en chef, Yves Lafontaine.












PRIX HOMMAGE 2009
Attribué à une personne ou à un organisme LGBT ou non, pour sa contribution exceptionnelle à la commu- nauté LGBT : Paul Haince, ex-copropriétaire du Bar Max, l’un des premiers commerçants du Village gai, ancien directeur de l’Association des commerçants et professionnels du Village (ACPV) et fondateur du Festival international Montréal en arts (FIMA).






GRAND PRIX DU CQGL
Attribué par les membres du conseil d’administration du CQGL à une personne ou à un organisme pour son implication remarquable à défendre, à promouvoir et à assurer le respect des droits des personnes LGBT. La contribution du ou de la récipiendaire est de portée nationale ou internationale et laisse une empreinte indéniable dans la société. Le Grand prix du CQGL 2009 est attribué à Svend Robinson, ex-député néo-démocrate à la Chambre des communes (de Burnaby, en Colombie-Britannique), premier député fédéral à avoir annoncé publiquement son homosexualité.


Hors catégorie


PRIX COUP DE CŒUR DU PUBLIC
Attribué par un choix et un vote populaire via le site web du CQGL : Robert Pilon, bénévole au GRIS-Montréal depuis 1999, président de l’organisme depuis 2003 et athlète ayant participé
à plusieurs éditions des Gay Games et des Outgames, notamment dans la ligue de volleyball.

PRIX SPÉCIAL DU JURY
- Par ailleurs, le jury a attribué un Prix spécial aux divers comités LGBT des centrales syndicales CSN, FTQ et CSQ afin de souligner leur apport dans la lutte contre l’homophobie dans leurs rangs respectifs et dans la société en général en ce qui a trait à l’appui aux droits des LGBT.

Cette année, le jury des Prix Arc-en-ciel était composé de Pauline Clermont, Michel Joanny-Furtin, Marie Houzeau, Maxime LeMay et Marc-Olivier Ouellet.

www.lesgrisduquebec.org / GRIS-Montréal, 2075, Plessis, Montréal. T. 514 590-0016 www.gris.ca / GRIS-Québec, 363, de la Couronne (bureau 201). T. 418 523-5572 www.grisquebec.org / GRIS Chaudière-Appalaches, 253, route 108, Beauceville. T. 418 774-4210 www.grischap.qc.ca /
GRIS Centre du Québec (site en construction) www.griscdq.org


 

  Envoyer cet article

Gala des prix Arc-en-ciel 2009

Une soirée sous le signe de la reconnaissance

À la fin de cette soirée, c’est d’ailleurs Steve Foster, le président et directeur-général du CQGL, (...)

Publié le 18 novembre 2009

par André-Constantin Passiour