Fermeture du mystique

Disparition d’un des plus vieux bars gais de Montréal

André-Constantin Passiour
Commentaires

Après 37 ans, le dernier bar ouvertement gai de l’ouest du centre-ville, le Mystique, ferme ses portes pour de bon. Situé sur la rue Stanley, juste en-dessous du Stanley Pub, ce bar doit mettre la clé sous la porte parce que le nouvel acquéreur de l’édifice, ne prévoit tout simplement pas l’exploitation de bar à cet endroit-là.

«Nous sommes très, très triste, beaucoup de nos clients réguliers sont chagrinés d’apprendre qu’il [le Mystique] ne sera plus là», a indiqué le gérant du lieu, Steven Wells. Peu le savent, mais le Mystique était le plus ancien des bars gais de Montréal puisqu’il date d’avant le déménagement du «Village gai» vers l’Est de la ville, au début des années 1980. L’administration municipale de l’époque, sous le maire Jean Drapeau, multipliait d’ailleurs les actes d’harcèlement envers les établissements gais afin qu’ils ferment ou déménagent. C’est ainsi que le soir du 21 octobre 1977, la police a effectué une descente à la fois au Truxx (plus au sud sur Stanley) ainsi qu’au Mystique. La police y a fait irruption avec les armes pointées sur la clientèle et a arrêté 146 personnes. Cette soirée-là est maintenant connue comme étant le début du mouvement de pour les droits des gais à Montréal.

Malheureusement, au fil des ans, la popularité du bar a chuté, délaissé pour des commerces du Village. On a bien essayé d’y attirer les étudiants gais de McGill et Concordia, mais les jeunes préfèrent les rencontres sur Internet. L’interdiction de la cigarette semble avoir eu définitivement raison du commerce qui vivotait. André-Constantin Passiour

 

  Envoyer cet article

Fermeture du mystique

Disparition d’un des plus vieux bars gais de Montréal

«Nous sommes très, très triste, beaucoup de nos clients réguliers sont chagrinés d’apprendre qu’il [ (...)

Publié le 23 octobre 2009

par André-Constantin Passiour