Témoignage d'un homme dépendant au Crystal Meth

Piègé par le crystal...

Xavier Le Guyader
Commentaires
À la suite de la publication du texte sur le crystal meth du Dr Pierre Côté, il y a deux mois, et à l’aube du Black & Blue, qui fait place à la tentation des drogues et de l’extase, voici le témoignage d’un hom-me gai dépendant au crystal, une drogue redoutable qui fait des ravages dans les entrailles et sur le corps de ceux qui la consomment. Sylvain L. a 50 ans et il est installé face à moi, calme sur une chaise pendant que je l’écoute. La lumière du jour vient baigner les traits tirés de Sylvain, fatigués par un manque de sommeil accumulé, ce qui donne un éclat artificiel et vitreux à ses yeux, des yeux d’une infime sensibilité. Il se ravance sur sa chaise, et moi je me replace, tout en croisant les jambes, désireux d’écouter cette part de vie personnelle, celle qu’il est si difficile de raconter, par le recul qu’il faut prendre pour pouvoir enfin la partager. Ça fait un an que je consomme du crystal, Xavier.

Et pourquoi plus particulièrement du crystal ?
Parce que je ne voulais pas faire de coke, tu comprends; alors j’ai pris du crystal comme substitut.

Qu’est-ce qui t’a amené à rechuter durant l’été 2008 ?

Ahh… Je suis tellement sensible… Une déception amoureuse m’a beaucoup bouleversé. (Il baisse les yeux et regarde ses mains qu’il frotte l’une contre l’autre). Un homme qui m’a touché, puis qui m’a vraiment déçu. Reconsommer de la drogue était un moyen pour moi de ne plus vivre le rejet, de laisser passer la souffrance, de ne plus l’endurer. Mais je ne pensais pas qu’un an après, j’y serais encore accroché. C’est vraiment de la m… Il n’y a pas de miracle : la drogue ne fait qu’adoucir temporairement tes blessures.

Comment s’est passé le processus de consommation du crystal, la première fois ?

En fait, la première fois, j’avais consommé deux sachets. Le crystal se vend par sachet de 60$ chacun, ce qui est très abordable ! (Sylvain change d’un coup d’attitude et son comportement devient plus fébrile). La consommation d’un sachet peut donner des effets pendant une dizaine d’heures à peu près… Ça m’arrive maintenant de consommer quatre sachets en trois jours, sans sortir du sauna. (C’est là que Sylvain consomme le plus souvent.)

Et comment se présente le crystal quand tu l’achètes ?

À la base, cette drogue se présente comme de gros cristaux, il faut donc l’écraser sous forme de poudre, comme la coke, sinon ça peut être dangereux de façon directe – il parle avec ses mains pour dessiner ce qu’il raconte. Le crystal, tu peux le sniffer, le fumer dans une pipe de verre, l’injecter ou le prendre par voie anale via une capsule. Moi le crystal, je le sniffe sur une surface dure, c’est pas compliqué. La façon dont je le consomme est la même à chaque fois. Il en faut une très petite quantité d’un demi-centimètre à peu près, en petit tas, comme çà, tu vois (son débit semble vouloir s’amplifier). Pas plus, car cette drogue est très puissante ! Quand tu en prends une sniffe, ça dure à peu près une heure. La durée dépend évidemment de la fatigue, du poids de la personne, de l’alcool ingurgité, du mélange avec d’autres drogues, etc. Plus tu es fatigué et plus le temps avance, moins les effets sont durables. Mais attention! on ne peut pas augmenter la quantité de crystal à consommer chaque fois, mais par contre, la durée des effets diminue avec le temps, si bien qu’au lieu d’en prendre une fois par heure, on en vient à en consommer tous les quarts d’heure. Je me rappelle qu’au tout début, j’avais pris un comprimé de Viagra, car le crystal rend plus difficile une érection.

Comment as-tu su la quantité qu’il fallait prendre la première fois ?

Ça m’a été dit. En quantité, il faut que ce soit le dixième de la consommation de coke normalement. Quand tu la sniffes, ça brûle dans le nez. Donc, tu presses avec tes doigts pour arrêter la brûlure. Si tu en prends une ligne comme la coke, ton cœur peut s’arrêter.

Mais pour celui qui en consomme la première fois et qui ne connaît pas la quantité à prendre ?

Je n’ose pas imaginer, surtout pour celui qui n’a jamais consommé de drogues avant… C’est sûr que le dealer n’informe pas forcément sur la quantité à prendre.

Quels sont les effets directs du crystal ?

Moi, ce que je peux décrire, c’est comment j’en ressens les effets, à travers ma consommation régulière dans les saunas gays. Les effets se font sentir dans les cinq prochaines minutes, lesquels te plongent dans un état d’euphorie. Tu deviens d’un coup plus libre, intouchable, désinhibé. J’en connais qui deviennent d’un coup très libres sexuellement et qui se mettent à baiser sans condom. Tout devient excessif. Voilà pourquoi les risques de contracter le VIH sont plus grands. L’un des effets que je remarque chaque fois que je consomme, c’est la consommation, justement. L’appétit grandit. On devient des surconsommateurs hyperactifs on pourrait dire; il n’y a plus de limites et on ne peut pas rester en place. On est toujours dans l’action, et dans un sauna, le crystal augmente bien sûr l’appétit sexuel. Tu peux devenir aussi acheteur compulsif, en dehors du sauna. J’ai un ami qui a fait des achats fous pour son chum, sous l’emprise du crystal, en lui offrant des cadeaux à plus de 5000$ ! Plus rien ne t’arrête.



Y a-t-il d’autres effets?

Oui… La gêne et les autres complexes disparaissent. Tu ressens un bien-être total, sous la consommation. Tu te sens merveilleusement bien et la fatigue aussi disparaît tout comme l’envie de manger. Tu ne manges pas, tu ne bois pas, tu ne dors pas.

Et comment évoluent ces effets au fil de la consommation ?

Après deux jours de consommation non-stop, tu goûtes à l’envers de l’eu-phorie. Comme tu ne dors pas, tu commences, après deux jours de consommation au sauna, à devenir angoissé à l’idée de retourner te coucher. Il faut aussi que tu te rappelles que tu dois boire de l’eau, car c’est très difficile de s’en souvenir, aussi étrange que cela puisse paraître. En fait, la première nuit que tu passes sans dormir, tu tolères très bien le manque de sommeil. Mais quand vient la deuxième nuit, surtout vers la fin, là tu commences à ressentir les effets secondaires du crystal. Tout ce qui était agréable la première nuit devient d’un coup désagréable la seconde. Tu es plus fatigué, les gens sont d’un coup moins attirés par toi au sauna : tu te sens moins beau et les gens te regardent avec plus de méfiance. Tu as donc tendance à te retirer, à être plus prudent, à t’isoler, et ce, même si tu continues à consommer du crystal, car c’est la fatigue qui s’installe et qui prend le dessus. La fatigue te fait redevenir l’être de base, l’être humain, et non plus celui qui se croyait inébranlable. L’épuisement te fait arrêter la consommation.

Et comment ça se passe, une fois que tu t’arrêtes de consommer, lorsque tu rentres chez toi ? Comment peuvent se décrire les effets secondaires du crystal ?

Tu rentres chez toi, conscient, éveillé, encore excité, mais ton corps est très fatigué, car tu as pu passer deux à trois jours sans dormir. Tu vogues entre deux états, et c’est très épuisant. Tu te couches enfin… Mais on dirait que ton corps, lui, veut se lever tout de suite. Tu souffres d’insomnie et tu deviens donc plus irritable, agressif. Pour contrer ces effets secondaires, ça prend des somnifères et des calmants. Sans eux, tu dors deux heures par jour contre quatre à cinq heures avec. Tu sais, tu deviens très instable émotivement, colérique. Après trois jours de consommation, il faut compter une journée pour te remettre à manger naturellement. Il y a, durant cette période de retraite, un sentiment d’isolement qui s’installe. Autant tu voulais voir du monde avant, autant tu ne veux plus voir personne ensuite. Il faut compter une semaine d’effets secondaires avant de revenir à un état normal, acceptable.»

Tu décris très bien les effets...

C’est une drogue redoutable, vraiment. Pour avoir connu dix ans de consommation de crack et de cocaïne, puis cinq ans de sobriété, je peux dire que le crystal est une drogue très sournoise, plus puissante que les deux autres. Et tu sais pourquoi ? Car quand tu arrêtes d’en prendre, tu penses que la drogue a disparu chimiquement de toi pendant un certain temps et que tu n’es finalement pas dépendant, mais non, quelques jours plus tard, elle t’attend au coin d’une rue, et bang ! D’un coup, tu retombes sous son emprise, elle te prend, elle te possède, il t’en faut d’autre… Le crystal est aussi plus fort que le speed. Je sais, j’avais réussi à arrêter le crystal pendant sept semaines et j’ai consommé du speed à la place, pour encore replonger dans le crystal ensuite. De toute façon, au bout d’un certain temps d’accoutumance, même si tu essaies d’arrêter, il y a un puissant malaise qui s’installe au fond de toi et qui te force à en reprendre pour tenter de contrer ce malaise-là justement.

Et actuellement, après un an de consommation de crystal, qu’est-ce qui a changé en toi ?

Je tiens à préciser que là, çe fait une semaine que je n’ai pas consommé. Actuellement, je peux avouer que j’ai beaucoup de sautes d’humeur, je suis impatient, nerveux et j’ai perdu ma concentration. Dans ma bouche, j’ai encore le goût du crystal, même après une semaine d’arrêt. Les bouts de mes doigts et de mes oreilles sont plus rigides. Ma vue a baissé et elle continue de baisser. J’ai perdu aussi mes cheveux. Je grince des dents. La nuit maintenant, je porte une prothèse dans ma bouche pour m’empêcher de grincer des dents, car sinon elles pourraient se briser sous la pression. Comme tu peux le voir, j’ai maigri énormément, à force de ne pas manger et de ne plus faire d’entraînement. En fait, à cette étape-ci de la consommation, je ne peux pas m’arrêter moi-même. Il me faut de l’aide, je suis devenu esclave de cette drogue. J’en suis conscient, mais pourtant, c’est plus fort que moi, je rechute sans cesse. Avec tout mon parcours dans la consommation de drogues, je peux dire que le crystal meth est une drogue extrêmement dangereuse, surtout pour celui qui n’en a jamais consommé avant et qui n’a donc aucune expérience et qui ne connaît rien des abus de la drogue.
Il est extrêmement difficile d’arrêter de consommer... beaucoup plus qu’avec les autres drogues, et la dépendance s’installe rapidement.


 
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Ce produit est vraiment de la merde... J'ai deux amis qui sont aux prises avec ça et qui semblent avoiur de la difficulté a s'en sortir... À quand un campagne pour faire connaître dans les lieux de rencontres les risque d'utilisation de cette drogue. En tout cas, merci à Fugues pour cette entrevue fort éclairante! Publié le 24/09/2009
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Ce produit est vraiment de la merde... J'ai deux amis qui sont aux prises avec ça et qui semblent avoiur de la difficulté a s'en sortir... À quand un campagne pour faire connaître dans les lieux de rencontres les risque d'utilisation de cette drogue. En tout cas, merci à Fugues pour cette entrevue fort éclairante! Publié le 24/09/2009