Plus qu’un dépanneur !

Mario Beaulieu

André-Constantin Passiour
Commentaires
Propriétaire du Dépanneur du Village, Mario Beaulieu est un homme passionné par son commerce et par sa relation avec les clients. Il accueille les gens avec un sourire chaleureux. Aujourd’hui, café en grains, sandwiches frais, salades, muffins chauds et autres plats cuisinés font partie du décor et font aussi la réputation de ce commerce bien connu dans le Village. Lorsque Mario Beaulieu ouvre le dépanneur, il y a 20 ans cette année, il s’agit d’un tout petit local exigu, qui s’agrandira quelque dix ans plus tard. Mais M. Beaulieu s’est fait connaître dans le Village en faisant de la rénovation : il participera à la construction du Café La Rose rouge dans ce qui était autrefois Le Bloc, entre autres. Mais Mario est aussi un grand voyageur et un huma-niste qui aime à connaître les autres cultures. Un voyage en Inde, avec un sac à dos, lui fera vivre de grands moments de sa vie avec la population très pauvre. Il en ressortira grandi et «profondément changé par cette expérience», dit-il. Voilà bien 20 ans que M. Beaulieu fait constamment évoluer son commerce qui a ouvert ses portes un certain 6 décembre 1989. «C’était le jour du drame de la Polytechnique; je m’en souviendrai toujours!». «Le local était très petit au début, c’était le dépanneur original tel qu’il était tenu par des Asiatiques depuis quelques années, poursuit-il. On vendait essentiellement de la bière et des cigarettes, puis, petit à petit, on y a introduit des produits que la clientèle gaie du Village allait apprécier. Six mois plus tard, on ouvrait 24h sur 24h parce que la clientèle me demandait continuellement de repousser les heures d’ouverture. La demande était là! Et six mois plus tard, le Couche Tard ouvrait aussi!» Briqueteur maçon de profession, Mario Beaulieu se fait connaître dans le Village, il y a 25 ans, en effectuant des travaux de rénovation.

Mais on peut dire qu’il a le sens du commerce dans le sang. Sa mère était propriétaire d’une salle de billard sur la Rive-Sud lorsqu’il était très jeune. «J’étais presque tout le temps là, j’aidais ma mère, je la voyais organiser tout. Jj’ai appris beaucoup de choses.» Un jour, avec une de ses amies, Mario Beaulieu décide d’acheter un commerce dans le Village. À l’époque, il n’y avait que Priape, Les 2R, le Club Date, etc. «J’étais donc un des premiers à ouvrir un commerce dans ce qui allait devenir le Village gai», souligne-t-il non sans fierté. Par contre, maintenant, il en est le seul propriétaire. Lorsqu’on entre dans le «dépanneur jaune», comme certains l’appellent, on hume souvent l’odeur de café frais. Car au fil des ans, le dépanneur évolue. Avec l’agrandissement, il y a dix ans, il ouvre la cuisine, qui permettra de préparer sur place des produits frais à emporter. Puis un petit coin cadeaux s’installe aussi : tout le monde se souviendra de ces reproductions de statues égyptiennes grandeur nature dans la vitrine ou des miroirs d’inspiration de l’Égypte ancienne... Mais pourquoi une cuisine et une boutique de cadeaux dans un dépanneur et pourquoi de tels objets? «À l’époque, il faut s’en rappeler, j’étais le premier à avoir des plats prêts à emporter dans le secteur. C’est que je suis toujours à l’écoute du client lorsqu’il me demande si j’ai ceci ou cela. Je voyage beaucoup aussi et je vois ce qui se fait ailleurs. Et pourquoi des objets égyptiens? Tout simplement parce que je suis un passionné de l’Égypte ancienne. Je suis allé en Égypte il y a deux ans d’ailleurs, mais j’ai dû couper court à cause de l’édifice qui s’écroulait à côté», note-t-il. Bien entendu, avec un commerce qui connaît autant de succès, Mario Beaulieu a reçu des offres de chaînes de dépanneur. «Mais j’ai toujours voulu rester indépendant parce que je peux vendre au prix que je veux, soit moins cher que les bannières. Ici, les prix sont toujours raionna-bles et les clients l’apprécient.»

Mes bonnes adresses dans le Village…

-Pour déjeûner : Le D-Sens, la fin de semaine surtout.

-Pour une belle découverte ? Le midi, c’est du thaï ou du vietnamien en général.

-Pour sortir ? C’est soit le Par-king ou le Stud lorsque je sors.

Ce qu’il y aurait à améliorer dans le Village... Il y manque deux choses : tout d’abord, il faudrait un peu plus de couleur: les couleurs arc-en-ciel par différents moyens pour identifier le Village comme on le fait dans la Petite Italie, le Quartier chinois, etc. Ensuite, il manque une place pour relaxer, manger un sandwich, etc., dans un espace vert, avec des arbres, des plantes, des fleurs. C’est ce
qui est à améliorer, je pense.

 
Voir les archives

Anciens commentaires

  • MARIO X X X ilfaut évoluer.... ^pense aux jeunes ,,, comme dans notre temps x x x luc CARABEENQUEEN..... Publié le 11/11/2010
Voir les archives

Anciens commentaires

  • MARIO X X X ilfaut évoluer.... ^pense aux jeunes ,,, comme dans notre temps x x x luc CARABEENQUEEN..... Publié le 11/11/2010