Porn Star

Ashley Ryder, le parfait bottom !

Marc Antonios
Commentaires
Certains acteur porno sont reconnus pour leurs corps musclés et massifs, d’autres pour leurs tatouages ou leurs perçages, d’autres encore sont renommés pour la taille de leur pénis, gros, longs, impressionnants. D’autres sont tout simplement des bêtes de sexe sur le plateau de tournage comme dans la vraie vie. Ashley Ryder entrerait dans cette dernière catégorie ! Ce jeune acteur britannique, résidant de Londres, vendeur dans une boutique de linge, plaît à bien des égards. Avec ses yeux d’un bleu intense et pétillant, il charme bien des fans. Encore dans la jeune vingtaine, il possède un corps svelte et agréable, des bras légèrement musclés, une queue de six pouces qui durcit dans le temps de le dire, mais ce sont ces belles fesses bombées qui attirent l’attention. Dépendant de la scène et du film, il peut avoir l’air du jeune étudiant timide ou encore du punk agressif ou le skinhead en rut qui ne veut qu’être baisé...

Son sourire tendre ou tantôt narquois nous avise de son humeur et de ses désirs qui sont toujours de se faire piner d’aplomb par un mec bien membré ! C’est là la marque de commerce d’Ashley, d’être un bottom actif, prêt à recevoir n’importe quoi : une grosse bite, un concombre (anglais, il va de soi), un dildo, un buttplug, etc. pourvu que ce soit gros, cela satisfait ce garçon !

Cet exclusif de la maison euro-péenne Eurocreme a d’ailleurs reçu dernièrement deux distinctions aux European Gay Porn Awards 2008 : l’une justement pour le meilleur bottom dans Borstal Boy et l’autre pour la meilleure scène de sexe en groupe (orgie) pour la production Builder Boy. Mais il plaît à Ashley de jouer des rôles un peu plus rough comme dans la série des Lost Innocence et Abused (de la collection Bulldog Red). Il affectionne aussi les rôles de se faire prendre par deux gars plus matures et vi-rils comme dans Out In The Open (AlphaMale), une très belle scène dans les bois d’ailleurs. Si Ashley Ryder ne déteste pas jouer aux côtés d’autres jeunes acteurs (Rudeboiz 5, 6, 8), c’est plutôt la collection Lost Innocence, avec ses pénétrations multiples, aux dildos incroyablement gros, qui le branche le plus et qui fait ressortir en lui cette bête de sexe qu’il est vraiment...

Ashley Ryder a joué ainsi dans une vingtaine de films et ne semble pas vouloir s’arrêter là. Homme de peu de mots, Ashley a un parler direct, franc, sans détour bref, il sait ce qu’il veut dans la vie et il poursuit son rêve ou ses fantasmes... devant comme derrière la caméra...

Zip : Bonjour Ashley, tu as reçu dernièrement deux prix lors des European Gay Porn Awards, pour Borstal Boy et pour Builder Boy, comment tu as réagi, quels étaient tes sentiments ?
Ashley Ryder : Malheureusement je n’étais pas à cette remise de prix, c’est le réalisateur Simon Booth qui les a acceptés à ma place. C’est un très grand honneur, c’est très spécial [de recevoir ces prix]. J’aime jouer dans des films, j’aime le sexe et une bonne baise et me faire fourrer. Je n’ai jamais réalisé que bien des gens aimaient réellement me voir jouer. Cela m’excite au plus haut point que de savoir que des gens se masturbent en regardant mes films.

Est-ce que c’était la première fois que tu recevais de tels trophées ?
Oui, c’était la première fois. Des fois, dans des bars, les gens me reconnaissent, ils viennent me parler et me félicitent, mais je n’avais jamais reçu de tels prix.

Est-ce que les gens prennent plus au sérieux un acteur qui a remporté des prix au cours d’un tel gala ?
Non, je ne crois pas. Je ne travaille qu’avec Eurocreme donc, pour moi, cela ne change pas grand-chose. Mes partenaires continuent de me fourrer comme à l’habitude... je ne crois pas qu’il y ait quelques changements que ce soit...

Tu as joué dans les trois Lost Innocence, tu as l’air de vraiment apprécier être le bottom, le centre d’attraction de tous. Est-ce que tu aimes réellement être ce type de bottom, parle nous un peu de cette série ?
Oui, j’aime être le bottom. J’aime essayer de nouvelles choses et de voir jusqu’où mes limites peuvent aller. Faire l’expérience de nouvelles choses [jouets sexuels], apprendre sur soi-même, sur ses désirs les plus profonds, en fin de compte, c’est de cela qu’il s’agit dans de tels films comme Lost Innocence.

On t’a souvent vu avec un mec plus mature, un Daddy comme on dit, est-ce que cela représente un de tes propres fantasmes ou est-ce parce qu’on t’as proposé ce style de scène ?
Je suis quelqu’un de très ouvert d’esprit surtout lorsqu’il s’agit de sexe. Comme je l’ai dit, j’aime expérimenter de nouvelles choses et je veux savoir quelles sont mes limites, jusqu’où je peux aller personnellement, autant physiquement que psychologiquement en tant qu’individu. C’est pour cela que j’essaie toujours de plus gros dildos, de plus grosses queues, etc. Oui, bien sûr que j’aime d’autres jeunes, des twinks, ils sont si mignons, si beaux. Mais pour du sexe ? Non. Pour du vrai sexe plus extrême j’ai besoin d’un homme plus mature, qui possède plus d’expérience, qui en sait plus sur le sexe. Il n’y a que ce genre d’hommes qui peut véritablement répondre à mes besoins, à mes désirs et me donner ce que je veux.

J’ai de bons amis parmi les acteurs tchécoslovaques de Eurocreme, comme Johan Volny. Nous discutons ensemble devant une bonne bière, mais baiser ensemble ? Pas du tout (rires) !!! Ils sont trop tendres... c’est du sexe plus brut dont j’ai besoin...

En parlant de sexe plus brut, tu as eu des dildos, des concombres, etc. qui sont rentrés dans ton cul, est-ce que tu aimes vraiment ce genre de chose ou est-ce que tu le fais pour les films ?
Le sexe qui se joue devant la caméra est exactement le genre de baise que j’aime avoir chez moi. C’est pour ça que j’ai tant de plaisir, je ne joue pas un rôle, ce que l’on voit devant la caméra, c’est tout à fait moi !

Où et quand as-tu eu ta première relation sexuelle avec un autre homme et comment cela s’est-il passé ?
J’avais 16 ans, c’était dans une toilette publique à Londres. J’étais en train de pisser lorsqu’un autre gars est arrivé, il a sorti une grosse queue bandée de son pantalon. Je me devais de le sucer, je n’avais pas le choix, c’était comme instinctif chez moi. Puis, plus tard, il a baissé mes pantalons, il m’a fait me pencher et m’a fourré énergiquement. Depuis ce moment-là, je ne veux pas vivre sans avoir une queue plantée dans mon cul. Je suis né pour me faire fourrer...

Quand as-tu débuté dans la porno et comment cela s’est-il passé ? Que peux-tu nous dire de ton expérience dans l’industrie ?
Je dois dire que je ne me rappelle pas vraiment comment cela a commencé. J’ai rempli une demande sur le site de eurocreme.com et me voici. Je crois que cela fait environ trois ans que j’ai commencé à jouer dans des films.

Dans combien de films as-tu joué ?
À vrai dire, je ne sais pas trop combien. Il arrive qu’on tourne une scène qui est très longue, alors on la coupe et elle apparaît de manière différente dans deux films à la fois. Ou encore, il arrive également que, sur un plateau de tournage, au lieu de tourner qu’une seule scène, on me demande d’en faire une seconde, donc c’est difficile d’établir un compte exact pour moi du nombre de films dans lesquels j’ai joué.

Tu as déjà fait ce qu’on peut appeler du «SM léger» (comme de la fessée par exemple), serais-tu prêt à en faire plus, à aller plus loin éventuellement ?
Je ne sais pas... Il doit y avoir d’autres choses avant que j’atteigne mes limites. Le bondage (ligotage) me semble très intéressant. Mais je ne ferais jamais ce qui est illégal. J’ai aussi mes propres règles : pas de sang, pas de mineurs, pas d’animaux, pas de scatophilie ni de pisse.

As-tu déjà reçu d’offres de studios autres que ceux qui sont affiliés à Eurocreme ? Comme des États-Unis par exemple ?
Oui, plusieurs studios américains m’ont approché pour m’offrir de jouer dans leurs films. Mais je reste avec Eurocreme parce que j’apprécie ce studio et son personnel. Lorsque vous faite de la porno, vous voulez le faire avec une entreprise qui soit entièrement fiable.

Quels sont tes projets futurs ?
Plus de films, plus de sexe !

Que fais-tu pour te détendre, que fais Ashley Ryder à l’extérieur de la porno ?
J’aime sortir dans les bars, avoir du plaisir et me trouver éventuellement un copain.

Merci beaucoup pour avoir accepté cette entrevue pour Zip et bonne chance dans tes projets.

Zip tient à remercier Wega Vidéo à Montréal et son président, George Somers, pour leur colla-boration dans la réalisation de cette entrevue avec Ashley Ryder d’Eurocreme/Grande-Bretagne.


Ashley Ryder Vidéographie partielle

Ashley Ryder (Eurocreme Model Collection)
Rudeboiz 8 : Hung Ladz XXL (Rudeboiz)
Tools : Working Class Fuckers (Bulldog XXX)
Hung ! (Bulldog XXX)
Out In The Open (AlphaMale Media)
Bulldog Brutal (Bulldog Red)
Builder Boy (DreamBoy/Eurocreme)
Borstal Boy (DreamBoy/Eurocreme)
Lost Innocence 1, 2, 3 (Bulldog Red)
Rudeboiz 6 : Hung Ladz (Rudeboiz)
Rudeboiz 5 : Council Trash (Rudeboiz)
Abused (Abused/Bulldog Red)
Bound, Shaved & Fucked (Abused/Bulldog Red)