Porn Star

Tiger Tyson, le tigre de la porno

Marc Antonios
Commentaires
Tiger Tyson a remporté un prix GayVN 2008 pour son primé Tiger’s Eiffel Tower : Paris is Mine ! (lancé à l’automne 2007), dans la catégorie meilleur vidéo à thématique ethnique. Lors de cette même remise prestigieuse de l’hiver dernier, Tyson était introduit au temple de la renommée pour son œuvre en tant qu’acteur et producteur. Il s’agissait là d’une double distinction tant pour cette vedette que pour le studio Pitbull, avec qui il travaille uniquement, et qui n’a que cinq ans d’existence. Tyson est l’une des trop rares porn star d’origine latino à monter jusqu’au sommet des échelons de l’industrie porno américaine. Après dix années dans le métier, la reconnaissance vient à point. Pas très grand, mais bâti, un corps ferme et musclé sans exagération, tel un véritable athlète, et un machin de 10 pouces! entre les jambes, Tyson a de quoi séduire, surtout lorsqu’il sourit de son sourire dévastateur… Mais ce sont les hommes qu’il ravage avec sa belle et grosse queue et ses coups de reins solides. En fin d’hiver, c’était d’ailleurs une première pour Pitbull Productions que de lancer une réplique du pénis de Tyson, le dildo «Tiger Tyson Replicock», qui est la seule et authentique réplique exacte de sa queue. C’est dire l’importance que Tiger Tyson possède chez Pitbull. Après avoir joué pour plusieurs autres maisons de productions, Tyson a trouvé en Pitbull une source d’inspiration sans borne et la liberté de faire des films qui lui plaisaient tout en choisissant les acteurs avec qui il voulait bien tourner. Depuis l’arrivée d’Internet, comme on le verra dans l’entrevue qui suit, la jeune génération de gais latinos-américains et noirs n’a pas peur de se mouiller dans la porno gaie et Tyson reçoit constamment des applications. C’est dire que les tabous commencent à s’estomper, heureusement…

Zip : Bonjour, premièrement, qu’as-tu ressentis en remportant le prix GayVN pour Tiger’s Eiffel Tower : Paris Is Mine ? J’imagine que tu devais avoir beaucoup de choses en tête à ce moment-là ?
Tiger Tyson : Bonjour, oui, c’était incroyablement excitant de remporter un tel prix prestigieux à la fois pour moi en tant qu’acteur et producteur que pour un petit studio tel que Pitbull Productions. Comme vous le savez probablement, il s’agissait de la deuxième année d’affilée que Pitbull gagnait un GayVN dans la catégorie meilleur video à thématique ethnique puisque l’année d’avant nous en avions eu un autre pour The Show (Part 1 & 2) [une collaboration avec Dark Alley Media].

Comment cette idée a-t-elle germé chez toi pour faire un film à Paris, était-ce un rêve d’y faire un film porno? Comment as-tu trouvé des acteurs là-bas puisque je crois que plusieurs sont des résidants de Paris, non ?
Eh bien, j’avais un contrat pour aller danser dans une célèbre boîte de nuit parisienne donc, pour moi, l’idée faisait du sens de tourner un film en même temps. J’ai été à Paris plusieurs fois, mais c’est toujours excitant de se retrouver dans la ville de l’amour ! En effet, j’ai engagé des acteurs locaux, c’est ce qui a fait que le film était si amusant. Nous avons utilisé les contacts de certains agents et certains acteurs nous en ont recommandé d’autres également.

Tu as aussi été introduit au temple de la renommée, pour toi est-ce que cela est aussi important que le prix que tu as reçu ?
Oui, bien sûr, c’est aussi important que de recevoir le prix de la meilleure production ethnique. J’étais extrêmement fier d’être reconnu pour mon oeuvre dans l’industrie pornographique. Je travaille dans cette industrie depuis maintenant plus de 10 ans et c’est un magnifique prix qui me reconnaît non seulement comme acteur, mais également comme producteur. Le fait que ce sont mes pairs qui me l’accordent représente énormément pour moi.

Est-ce que tout ceci peut ouvrir de nouvelles portes ou représenter de nouvelles possibilités pour Pitbull ?
Je crois définitivement que oui. Nous avons étendu notre distribution en Europe, en Australie et nous travaillons présentement à étendre le marché à l’Amérique du Sud. Partout dans le monde, nos films fonctionnent très bien, c’est tout un accomplissement pour un studio de productions qui n’a que cinq ans !

Est-ce qu’on prend plus au sérieux un acteur ou un studio qui a remporté un tel prix ?
Bien entendu !

Jusqu’à présent, que peux-tu nous dire de ton expérience dans l’industrie porno?
Elle a été excellente depuis que je me suis joint à Pitbull et que j’ai pu créer ma propre collection de films.

Quelles sont les choses les plus intéressantes et les plus plates que tu aies eu à faire jusqu’à présent ?
La chose la plus incroyable a été de fourrer cinq personnes à la fois… Et la plus plate d’en fourrer une seulement !

Avais-tu reçu des offres d’autres studios avant d’aller chez Pitbull ?
À mes débuts dans l’industrie porno, j’ai en effet travaillé pour plusieurs studios mais, par la suite, je me suis retiré quelque temps parce que je n’était pas content de la tournure des choses, des films que je faisais, car je voulais quelque chose de plus que de simplement jouer.

Mais comment as-tu réellement débuté et qu’est-ce qui a fait que tu voulais faire partie de cette industrie?
J’ai commencé comme beaucoup de gars le font au tout début. J’étais danseur nu dans les clubs, à New York, j’avais beaucoup de fans qui me suivaient. Un des autres danseurs [avec lequel je travaillais] m’avait alors demandé si je ne voulais pas faire un film avec lui, j’ai dit oui, tant que cela paye !

Comment choisis-tu ces mignons acteurs afro-américains ou latinos ? Est-ce encore difficile de recruter des gars pour faire de la porno gaie dans ces deux communautés ?
Je reçois tout le temps des courriels de gars adorables qui veulent travailler [avec moi]. Depuis l’avènement d’Internet, le recrutement devient de plus en plus facile d’année en année. Beaucoup de mes fans vont sur mon blog www.tigertysonblog.com pour me laisser des messages et des demandes pour jouer dans mes films ou simplement pour me dire bonjour.

Est-ce qu’Internet a vraiment changé la perspective de gais latinos et noirs quant à jouer dans des films porno gais ?
Avec des films gais en tous genres maintenant offerts sur Internet, je crois que mondialement plus de gens peuvent voir comment la porno latino et noire est cool ! Bien des gens, en diverses parties du monde, peuvent visionner tout type de films de sexe et cela a été possible grâce à l’usage des ordinateurs [et d’Internet], ce qui n’était pas possible avant.

Il fut un temps où la porno gaie américaine était très blanche, heureusement, il y a de plus en plus d’acteurs latinos ou noirs dans les films porno, spécialement ceux qui ressemblent à ces beaux chanteurs hip hop. Quelle est ton opinion à ce sujet ?
Justement, Pitbull a travaillé sans relâche depuis cinq ans afin que cela se produise. Nous avons créé «thugporn» tel un style bien particulier de porno gaie et nous continuons aujourd’hui à être le chef de file de la porno gaie noire et latino.

Quelle est ta position préférée ?
Doggie Style [à quatre pattes] !

Jusqu’à présent, quelle est la chose la plus raunchy que tu ais faites ?
Je ne suis pas vraiment dans ce genre de choses, je ne fais rien de raunchy.

Quelle serait ta scène de rêve, ton fantasme devenu réalité et y a-t-il un partenaire de rêve avec lequel tu aimerais tourner ?
Je déteste avoir l’air vaniteux, mais, en réalité, ma scène de rêve serait d’avoir du sexe avec … moi, si on pouvait clôner Tiger Tyson, cela serait des plus hot !

Quel est ton genre de mec, que ce soit pour les films ou dans la vraie vie ?
Quelqu’un de mignon, en santé, propre de sa personne, qui a une belle apparence, qui ne soit pas kinky ou qui fasse de la drogue ou qui soit bizarre. Cela se résume aussi bien pour ma vie professionnelle que personnelle.

Quels sont tes projets pour 2008 ?
Je viens d’achever Take ‘Em Down 3 qui sera disponible à la mi-novembre. Si des fans veulent en voir des scènes tout de suite, ils peuvent aller sur www.thugmart.com. Je crois que les gens vont adorer me voir fourrer Mr. Sauki et KB. C’est un film très hot !

En terminant, est-ce que la jeune génération de gais latinos et noirs ressent moins la stigmatisation d’être gais ce qui fait qu’ils sont plus réceptifs à la porno gaie ?
Je ne crois pas qu’il y ait encore une stigmatisation quant au fait d’être gai, du moins pas dans les grandes villes où la plupart des gais sont sortis du placard. Comme vous le savez sûrement, il y a le pouvoir d’achat. Et le vote des gais est une force très importante. Je crois que les choses sont plus faciles pour la jeune génération de gais que celles disons de la génération de leurs parents ou de leurs grands-parents. Je crois qu’être gai est maintenant plus accepté en Europe et en Amérique du Nord.

Merci Tiger pour cette entrevue.


Tiger Tyson Vidéographie

Brothers on the Down Low (1996)
Tiger Untamed (1998)
Notoriously Big (1998)
Off Da Hook (1998)
Off Da Hook #2 (1999)
Wild Animals (1999)
A Tiger's Pride (2002)
Freaky Thugz: The Fire Within (2003)
Hispanic Heaven (2004)
The Way You Like It (2004)
Tiger Tyson Strikes Back (2004)
Take ‘Em Down #1 (2004)
Take ‘Em Down #2 (2005)
(Tiger Tyson) Secrets (2005)
The Best of Thugporn.com (2005)
Steel Curtain (2006)
Bottoms Up (2006)
Meat Wackers #5 (2006)
The Show Part 1 (2006)
The Show Part 2 (2006)
The Best of Thugporn 2 (2007)
Tiger Tyson's Eiffel Tower (2007)
Take ‘Em Down #3 (2008)