Porn Star

Rik Kappus, la révolution hirsute !

Marc Antonios
Commentaires
Grand, bâti, musclé, poilu, barbu, Rik Kappus joue aisément les daddies et le mec dominant. Cela ne veut pas dire qu’il n’aime pas la tendresse ou prendre un autre rôle. Depuis l’an 2000, cet Ontarien s’est vu offrir différents contrats dans le milieu de la porno. À l’heure où plusieurs songeraient plutôt de se retirer de ce domaine, lui au contraire, y trouve son compte. Il a été recruté par Pantheon Productions pour jouer dans plusieurs films en tant qu’exclusif de cette maison qui fait dans les daddies, bears, hommes matures, cuir, etc. Si certains aiment encore et apprécient les twinks (jeunes ayant l’allure adolescente), les gars bien poilus, plus matures et d’allure virile sont de plus en plus en demande. Aimant les hommes sans préférence aux styles, Kappus se délectent de baises chaudes et exaltantes… Sessions de photos, magazines, calendriers, films, tournées de promotion, Rik Kappus est aujourd’hui un homme très occupé et comblé par la vie. Une vie dans la porno qu’il ne s’imaginait pas nécessairement plus jeune. Au moment de l’entrevue pour Zip, Rik revenait d’un tournage à Palm Springs (Californie) et prenait quelques jours de repos et de travail, car c’est tout de même un professionnel dans la vie quotidienne, avant de repartir pour la fin de semaine éreintante du International Mr. Leather (IML) de Chicago où Pantheon Production-DaddyHunt.com y tenaient un kiosque.

Zip : Bonjour Rik, que peux-tu nous dire de ton
expérience dans le milieu de la porno ?

Rik Kappus : Bonjour. J’aime énormément cette industrie. Jusqu’à présent, cela a été une merveilleuse expérience pour moi. J’ai grandi dans une petite ville du nord de l’Ontario avec des valeurs [et une mentalité] propres à ce genre de milieu, ensuite je suis parti pour Toronto pour vivre ma vie gaie ouvertement et maintenant je fais de la porno gaie ! Ma vie a été enrichie grâce à cette expérience. J’ai rencontré des gens extraordinaires qui ont partagé leur vécu avec moi et de qui j’ai pu apprendre tant de choses.

Quelles sont les choses les plus intéressantes et les plus ennuyeuses que tu as dû faire jusqu’à présent ?
Jusqu’à maintenant, je n’ai pas vécu de moments ennuyeux. D’être dans cette industrie, cela m’a plutôt ouvert bien des portes et c’est très amusant. En février dernier, j’ai effectué une prestation au «Vendor Maul», durant le International Bear Rendezvous de San Francisco, et Kathy Griffin, qui a remporté un prix Emmy et vedette de la série The D-List sur Bravo, est venu nous faire une visite surprise au kiosque de Pantheon Productions. Elle s’est arrêtée pour me rencontrer et a demandé une copie autographiée de Rugged, mon tout premier vidéo ! Après avoir signé sa copie du DVD, à mon tour j’ai demandé à Kathy sa signature. Je portais des chaps ce jour-là et elle a mis sa signature sur mes fesses, c’était incroyable ! Tout au long du week-end, des gars venaient voir l’autographe de Kathy Griffin sur mes fesses, c’était vraiment fou ! Je me suis beaucoup amusé.

Si je comprends bien, les choses ont l’air d’aller plutôt bien pour toi, comment te sens-tu d’être le premier exclusif du studio Pantheon ?
Oui, en effet, les choses vont bien. J’ai joué dans deux films en 2007, il y a eu d’abord Real Men Volume 14 : Rugged, ensuite Real Men Volume 15 : Suited for Sex. Rugged s’est valu une nomination aux GayVN Awards, en janvier dernier à San Francisco, dans la catégorie meilleure production spécialisée – Bear. J’aime beaucoup travailler pour Pantheon Productions, c’est devenu comme une «famille» pour moi. Je suis très honoré d’être leur tout premier acteur exclusif qu’ils ont engagé.

À part Pantheon, avais-tu reçu des offres d’autres studios ?
En fin de compte, oui, j’ai reçu des offres de plusieurs autres maisons, des photographes, de magazines pour des sessions de photos, mais je suis très occupé avec Pantheon Productions. Je serais d’ailleurs au International Mr. Leather (IML) de Chicago ainsi qu’au kiosque de Pantheon-DaddyHunt.com à la foire cuir [Leather Market] qui s’y déroulera.

Mais comment as-tu réellement commencé, qu’est-ce qui t’as fait faire le saut dans l’industrie porno et que penses-tu pouvoir amener à Pantheon Productions ?
Tout a commencé lorsque j’étais au International Mr. Leather de Chicago, j’ai alors été approché par le représentant d’un studio qui m’a demandé si je ne voulais pas faire de la photo. C’était en 2000. Je trouvais l’idée d’être nu devant une caméra fort intrigante. Puis, je me suis retrouvé sur la page couverture du magazine International Leatherman numéro 17 et ensuite sur le calendrier Bear 2000. Par la suite, j’ai joué dans un premier vidéo qui s’intitule Bear Ball, pour Brush Creek Media. Et maintenant, en 2008, je suis avec Pantheon qui s’enorgueillit d’avoir de vrais mecs, qu’ils soient real daddy, real couple (vrai couple) ou real boy, je suis à présent leur «real muscle bear» (leur vrai ours musclé) !

Il fut un temps où seulement les jeunes hommes vou-laient faire de la porno, mais on voit de plus en plus d’hommes matures qui en font et il semble que de plus en plus de gars veulent justement voir des gars poilus et sexy dans des films porno, qu’en penses-tu ?
Je crois, en effet, qu’il y a, dans la porno actuelle, une demande, un désir pour des gars poilus, des mecs plus vieux, virils avec un torse bien velu. Je suis très heureux de faire partie de cette «révolution hirsute», je suis très fier de faire de la porno à 47 ans et je m’amuse terriblement.

Comment tu te qualifies : comme étant un top ou un bottom ?
Je suis 100 % polyvalent (ce que plusieurs appellent versatile). Je suis aussi bien confortable d’être un top que d’être un bottom, tout dépend de mon partenaire et du plaisir mutuel que l’on peut en tirer. J’aime piner à la planche un beau cul bien rond et vice-versa j’aime qu’on me le fasse…

Quelle est ta position préférée ?
Lorsque je vois un gars à quatre pattes me montrant son cul ferme et bombé je deviens fou, cela m’excite au plus haut point !

Je ne sais pas si tu as déjà fait des scènes de cuir ou avec des dildos, est-ce que tu en ferais si l’occasion se présentait ou si un réalisateur te le demande ?
J’ai déjà fait une scène cuir dans Rugged, j’étais dans un sling et j’étais le bottom pour Jake Mitchell, c’était un tableau très hot. J’aime le style de vie cuir et le type de sexe qui va avec car on devient très intime avec l’autre personne. J’aimerais faire plus de scènes à thématique cuir. Les jeux de cul sont très hot. J’aimerais faire une scène de dildo avec quelqu’un avec qui je me sens bien, de même que de lui foutre ma main dans le cul…

Quelle serait ta scène de rêve, ton fantasme et y a-t-il un acteur en particulier avec lequel tu aimerais jouer ?
Ma scène de rêve serait avec deux gars très virils et poilus. Je choisirai Blake Nolan et Roman Ragazzi, de cette manière je pourrais me retrouver entre les deux ! Blake Nolan est quelqu’un de totalement masculin et il me dominerait tandis que je possèderai le cul avide de Roman tout en regardant dans ses yeux foncés. Wow !

Quel est ton type de mec, que ce soit pour du porno ou dans ta vie privée (choisi l’angle que tu préfères ici) ?
J’aime les hommes point à la ligne !

Tu m’as l’air très, très en forme, combien d’heures mets-tu au gym ?
Merci beaucoup, oui, j’ai du plaisir à aller faire mes exercices. J’effectue une heure à chaque fois, cinq jours par semaine.

Tu étais tout récemment à Palm Springs pour un tournage, dis-nous un peu comment cela s’est passé ?
Oui, à Palm Springs on a tourné Real Men Volume 17. J’ai eu le bonheur de jouer dans une scène avec un nouveau venu, Marc Angelo, qui est aussi un Canadien. Nous étions tous les deux très polyvalents, donc attendez-vous à des moments très hot. Marc est musclé, bien bâti, avec un beau visage, quelqu’un de très gentil avec un merveilleux cul ferme et poilu. J’étais aussi dans une seconde scène avec Clint Taylor qui a une grosse queue, j’étais son bottom. J’avais vu plusieurs de ses films déjà et je voulais faire une scène avec lui.

Plusieurs acteurs, surtout des jeunes, commencent dans l’industrie porno en faisant du bareback (sexe sans condoms), est-ce que toi, personnellement, tu en ferais si on te le demandais et quelle est ton opinion à ce sujet ?
Je suis furieux que, de nos jours, alors qu’il y a tant de merde dans le monde, que des studios aient autant de dédain pour la vie humaine et pour la vie de leurs acteurs et tout ça pourquoi, pour pouvoir empoché plus de profits. Je suis extrêmement déçu de l’attitude que certains acteurs qui y participent ont envers eux-mêmes et envers les autres, du manque d’attention qui existe. Je m’en fout s’ils sont séropositifs ou non. Là n’est pas la question. Une personne séropositive peut en infecter ou en réinfecter une autre d’un virus encore plus virulent. Je crois qu’il est du devoir de l’industrie pornographique d’enseigner aux nouveaux ou jeunes acteurs gais l’importance et la nécessité du sécurisexe et de le faire d’une manière qui soit érotique, amusante et hot.

Comment te considères-tu : en tant que porn star (vedette) ou plus comme un modèle ?
Je n’utilise pas le terme porn star, je ne crois pas que j’aime vraiment le mot «vedette». Je suis quelqu’un de très simple, j’aime la vie et j’aime rester en contact avec mes fans, je veux les connaître, leur parler. D’ailleurs, on peut me rejoindre facilement via www.HotOlderMale.com.

Quels sont tes projets futurs ?
Je suis très excité à l’idée que trois de mes films sortiront sous peu. Ne manquez pas d’abord Daddy Hunt 6 (sortie en mai), ensuite Daddy Flies Solo qui sortira à un certain moment au mois de juin. Ensuite, il y aura l’attendu Real Men Volume 17, qui n’a pas encore de titre officiel, et dont la sortie est prévue pour le mois d’août. On pourra se renseigner en allant sur le site www.pantheonmen.com. Voilà.

Merci beaucoup pour nous avoir accordé un peu de temps, car je sais que tu es très occupé aussi dans ta vie professionnelle à Toronto.
Cela m’a fait énormément plaisir et je me sens honoré et privilégié d’avoir fait cette entrevue.

Vidéographie Rik Kappus
Bear Ball (Brush Creek Media)
Rugged - Real Men Volume 14 (Pantheon Productions)
Suited for Sex - Real Men Volume 15 (Pantheon Productions)
Frat Pack - Daddy Hunt 6 (Pantheon Productions)
Daddy Flies Solo
Real Men Volume 17