Sauna GI Joe

Une cure de rajeunissement

André-Constantin Passiour
Commentaires
Vous l’avez peut-être déjà remarqué en passant sur la rue Sainte-Cathe-rine, de grandes affiches de mecs plutôt sexy, des membres du personnel d’ailleurs (que l’on aperçoit aussi dans les publicités), occupent la devanture autrefois discrète du Sauna GI Joe. C’est que la nouvelle administration veut annoncer clairement les couleurs de l’établissement, indiquer que des changements s’amorcent. En effet, on a déjà entrepris des travaux de rénovations qui se poursuivront tout au cours de l’été. C’est qu’on veut offrir un environnement de meilleure qualité à la clientèle diversifiée ainsi que des activités, dont des DJ… Le sauna sec, le sauna humide, l’aire de jeu fétichiste, le jacuzzi, la terrasse, etc., tout sera rénové, amélioré. «Ce sont des rénovations majeures que l’on entreprend sur les quatre étages. D’abord, on centralisera tous les casiers au rez-de-chaussée, ainsi les gens pourront circuler dès leur arrivée alors qu’avant, il y avait des casiers sur d’autres étages. On veut aussi offrir de meilleures installations pour les amateurs de fétichisme au sous-sol, ce sera plus privé et tout équipé. Mais c’est un changement de style aussi que l’on veut opérer, on veut dire aux gens que toutes les clientèles sont les bienvenues au GI Joe, sans oublier les gars de cuir», de dire Richard DeMontigny, le nouveau gérant à qui le propriétaire, a confié, dès janvier dernier, la tâche de ces travaux. Sans en révéler trop, on apprend cependant qu’il y aura deux espaces lounge pour socialiser, un labyrinthe et un playroom «parce que les gens sont voyeurs aussi», d’ajouter M. DeMontigny. C’est cet automne, pour le Festival Image et Nation, que l’on verra l’aboutissement de ces changements. Entretemps, cet été, on veut «accueillir les gens sur la terrasse lors de partys ou pour les dimanches après-midi, on y invitera des DJ et l’ambiance sera très hot et à la fête», de dire le bouillonnant Stéphane Prembas, le directeur du marke-ting. Mais ce n’est pas tout. On veut offrir un environnement sain, sécuritaire et prôner le sécurisexe grâce à une collaboration avec Séro Zéro, qui disposera d’un local privé pour ces cliniques de dépistage, et avec ACCM. On organisera ainsi des événements-bénéfice dont les profits iront à ces deux groupes «parce qu’on veut collaborer avec la communauté», indique M. DeMontigny. Si le GI Joe était un navire, on dirait qu’il a clairement changé de cap pour une nouvelle orientation, et ce, à plusieurs niveaux...

GI?Joe, 1166, rue Sainte-Catherine est, Montréal