« Daniel, veux-tu m’épouser ? »

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Comment demander la main de l'autre en sortant des sentiers battus? Certains choisissent le moment des Fêtes, quand les familles sont réunies, pour faire l'annonce. D'autres préfèrent un souper intime au restaurant. Mais l'événement doit être préparé et ne pas se faire entre deux portes, comme on rappelle à l'autre qu’il doit acheter du lait. Des propositions et des exemples, le cinéma en regorge. Aucune règle, sinon que la surprise soit spectaculaire et à la hauteur de l'annonce.

Michel A. Saleh, lui, a choisi Fugues pour faire sa demande à son conjoint depuis 5 ans, Daniel Berger. Les visages de Michel et de Daniel ne vous sont pas inconnus. Les deux, comme conseillers en sécurité financière, ont souvent leur photo dans la publicité qui ferme le magazine. Peut-être n'aviez-vous pas imaginé que ces deux professionnels n'étaient pas associés que dans la vie professionnelle. Au moment de lire ces lignes, Daniel Berger sera officiellement et publiquement demandé en mariage.
À quelques jours avant la sortie du magazine, Michel A Saleh sentait la pression monter. Nerveux, on le serait à moins, même s’il ne doutait pas de la réaction de son conjoint. «Il sait que je suis capable de lui faire des surprises. Mais je ne pense pas qu'il s'attende qu'une telle déclaration se fasse via Fugues. Je pense qu'il sera ému, très ému». Les surprises, pour Michel, c'est une façon de montrer à Daniel à quel point il est important dans sa vie, mais aussi pour ne pas que l'ennui
s'installe dans le couple, surtout quand celui-ci partage tout, le travail et l'intimité. Des habitudes, ils en ont pourtant. Chaque mois, ils fêtent l'anniversaire de leur rencontre. «Au mois de mai, cela fera 60 mois que nous sommes ensemble, nous entamerons notre 6e année». Après une séparation de 6 mois, l’année dernière, ils se sont rendu compte qu'ils ne pouvaient se passer l'un de l'autre émotionnellement.
Michel a-t-il pensé aux réactions de sa famille et de celle de son conjoint, ainsi que de celles de leurs amis quand ils auront entre leurs mains ce numéro? «Bien sûr, cela va en surprendre beaucoup. Je suis un gars avec un caractère ordinaire, assez sérieux. Peu de gens savent que je suis capable de geste comme celui-ci. Mais je suis convaincu qu'ils vont trouver cela original et qu'ils vont être heureux pour nous deux. Pour les familles, cela va être un petit choc, non pas qu'ils ne connaissent pas notre relation, mais le fait que l'on veuille se marier, eux aussi ne s'y attendent pas. Mais je pense qu'une fois la surprise passée, ils nous appuieront avec enthousiasme, je n'en ai aucun doute», confesse Michel. Michel ne tarit pas quand il s'agit de parler de Daniel. «On travaille ensemble, nous avons deux compagnies. Jamais il y a 5 ans, lorsque je l'ai rencontré dans un party, j'aurais pensé que je puisse envisager un jour le mariage. Daniel n'est pas seulement mon conjoint, ou mon associé, il est aussi mon meilleur ami.» Qui a dit que l'amour et l'amitié ne pouvaient pas coexister ? Et la date du mariage ? Attendez ! Daniel vient juste de prendre connaissance de la demande. Il faut d'abord qu'il se prononce. Mais avez-vous un doute sur la réponse ?

 

  Envoyer cet article

« Daniel, veux-tu m’épouser ? »

Michel A. Saleh, lui, a choisi Fugues pour faire sa demande à son conjoint depuis 5 ans, Daniel Berg (...)

Publié le 15 avril 2008

par Denis-Daniel Boullé