Politique québécoise

Le chef du Parti Québécois André Boisclair démissionne

Yves Lafontaine
Commentaires

André Boisclair a remis sa démission comme chef du Parti québécois, mardi. Le député de Pointe-aux-Trembles et premier homosexuel a devenir chef d’un parti national au Québec en a fait l’annonce après la réunion de son caucus, quelques heures avant la reprise des travaux à l’Assemblée nationale. Au cours d'un point de presse, il a remercié les milliers de jeunes qui l'ont appuyé pendant la course à la direction qu'il a gagnée en 2005. Il a également eu un mot pour les députés qui lui ont toujours donné leur appui — Nicolas Girard, Diane Lemieux et Agnès Maltais — et s'est dit fier d'avoir pu « redynamiser le membership du parti », et d'avoir fait de l'éducation une priorité nationale au Québec. La voix nouée par l'émotion, il a conclu son allocution par un mot au mouvement souverainiste du Québec dans son ensemble : «Je termine sur une note d'espoir. Les fédéralistes s'avouent incapables de réformer la Constitution. Entre sa résignation tranquille et sa liberté, cette brave nation choisira la liberté.» Il restera, «pour le moment» député de Pointe-aux-Trembles.

Au cours des dernières semaines, de nombreux souverainistes tels que l'ancien ministre Denis Lazure et Yves Michaud, avaient remis en question le leadership de M. Boisclair ou avaient carrément demandé sa démission, notamment à cause des résultats décevants des élections du 26 mars.

Des responsables de plusieurs circonscriptions avaient réclamé un congrès le plus tôt possible pour le soumettre à un vote de confiance des militants.

En outre, le quotidien Le Devoir révélait vendredi que la députée Louise harel travaillait à l'arrivée du leader bloquiste Gilles Duceppe à la tête du PQ.

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada vendredi, dans le cadre de l'émission Les coulisses du pouvoir, André Boisclair a surpris tout le monde en demandant à Gilles Duceppe de cesser ses manoeuvres pour lui succéder à la tête du PQ.

André Boisclair a été élu chef du PQ le 15 novembre 2005 puis avait été élu député de Pointe-Aux-Trembles le 14 août 2006. Il a auparavant été député de Gouin entre le 25 septembre 1989 et le 14 août 2004. Durant les mandats péquistes, M. Boisclair a entre autres été ministre de la Solidarité sociale, des Relations avec les citoyens, de l’Environnement, des Affaires municipales.

 

  Envoyer cet article

Politique québécoise

Le chef du Parti Québécois André Boisclair démissionne

Au cours des dernières semaines, de nombreux souverainistes tels que l'ancien ministre Denis Lazure (...)

Publié le 08 mai 2007

par Yves Lafontaine