une fondation pour faciliter l’accès à la future résidence pour aînés gais

La Fondation Maison Urbaine

Commentaires
Résidence pour aînés gais, la Maison Urbaine a une vocation lucrative. « Mais j’ai toujours eu à cœur que ce projet puisse rejoindre le plus grand nombre d’entre eux », explique l’initiateur du projet, André J. Saindon. Il lance donc la Fondation Maison Urbaine pour aider les aînés gais plus démunis à se loger... Le concept « Maison Urbaine » existe officiellement depuis mars 2006, mais l’idée trottait depuis une bonne douzaine d’années dans la tête d’un homme d’affaires de 44 ans, André J. Saindon. «Ce n’était pas encore le bon timing pour cette approche de la communauté gaie. Et puis, au printemps dernier, une recherche conjointe d’un groupe de chercheurs de l’Université McGill et de Santé Sociale Canada a relevé les besoins spécifiques de la communauté gaie âgée. Alors, j’ai créé la structure, puis nous sommes partis à la recherche de financement, de plans, d’espaces, de clients, etc.» On sent dans le discours d’André J. Saindon comme une pointe de revanche sur la vie qui inspire sa démarche. «Cette génération s’est battue pour gagner des points contre l’exclusion et pour les droits de notre communauté. Il me semblait juste et naturel de penser à eux en poursuivant l’amélioration de nos conditions de vie.»

Des maisons, une fondation...
Résidence pour aînés gais, la Maison Urbaine a une vocation lucrative. «Or l’argent « rose » n’est pas partout, poursuit-il, particulièrement chez les aînés. Certains sont restés longtemps dans le placard et n’ont pas eu les occasions pour développer leurs talents et leurs budgets. La Maison Urbaine représenterait donc pour eux un investissement trop lourd. C’est pourquoi j’ai créé la Fondation Maison Urbaine pour aider nos aînés gais plus démunis.» Contrairement à la plupart des autres fondations qui génèrent de l’argent au profit de la structure initiale, la Fondation Maison Urbaine existe pour aider les personnes selon leurs ressources. André J. Saindon insiste fièrement sur le deuxième alinéa des objectifs de sa fondation: « Aider financièrement et matériellement les personnes âgée gaies défavorisées ou moins bien nanties en subventionnant leur loyer dans toutes les Maisons Urbaines où qu’elles soient situées au Canada »! Constituée par lettres patentes le 6 décembre dernier, la fondation est habilitée à organiser des activités-bénéfice dans ce sens, mais aussi à recevoir des dons et legs. La Fondation Maison Urbaine est accessible à partir du site www.maison-urbaine.com.

Deux immeubles dans le Village
La Maison Urbaine Papineau sera la première d’une série de résidences pour hommes gais autonomes de 60 ans et plus, sur Papineau entre Logan et Lafontaine, dans un immeuble composé de 50 unités de 300 à 600 pieds carrés en location, pour hommes seulement, célibataires ou en couple. Une autre entité de 72 unités sur huit étages verra le jour au coin d’Amherst et René-Lévesque.

Maison Urbaine 514-524-9650 ou www.maison-urbaine.ca