Témoignage

Renaud Paré

André-Constantin Passiour
Commentaires
Renaud Paré a 65 ans, il a pris sa retraite à 59 ans. Professeur de métier, il a travaillé pendant 16 ans à Montréal pour le CECI (Centre canadien pour l’éducation et la coopération internationale). Il trouvait des coopérants pour différents projets en Amérique du Sud. Il a aussi œuvré en Afrique, de 1967 à 1980, comme professeur de français. Ni riche ni pauvre, il a donc décidé de prendre sa retraite il y a six ans. Il se demandait toujours ce qu’il ferait à sa retraite. De fil en aiguille, il en est venu à créer l’ARC (l’association des Aînés et Retraités de la Communauté) qui a commencé ses activités au début de 2001 (suite à une annonce parue dans Fugues) et dont il est devenu le président. Célibataire, il vit confortablement dans son appartement de Montréal. Dynamique, Renaud Paré se maintient en forme, il a toutes ses activités avec l’ARC et fait de la natation plusieurs fois par semaine. Ni la retraite ni la vieillesse ne le préoccupent réellement.

Avant sa retraite, M. Paré a subi deux opérations attribuables au cancer : « cela m’a fait prendre conscience de la beauté de la vie, de prendre le temps de vivre, d’apprécier la vie, c’est pourquoi la vieillesse ne m’inquiète pas », dit-il. Il ne voit pas, jusqu’à présent, d’aspects négatifs à la retraite, au contraire, avec l’ARC, il a maintenant beaucoup d’amis et l’organisation des événements le tient occupé. Même s’il est célibataire, il a une relation avec un homme depuis 14 ans et la sexualité y est très présente.

S’il ne pense pas aller vivre dans une maison de retraite, il travaille assidûment à un projet avec d’autres membres de l’ARC afin que ceux qui le désirent puissent un jour y avoir accès pour continuer de vivre ouvertement, même s’il ne s’agit pas d’un foyer gai à proprement parler, mais que les services soient disponibles. Le projet devrait voir le jour sous peu dans un complexe d’habitation, près du métro Rosemont.

En plus, Renaud Paré veut retourner en Afrique, entre autres, pour revoir certains élèves. Il économise et prépare son voyage qui le mènera dans plusieurs pays. Retraite, disions-nous?