Témoignage

Yvon Jussaume

Yves Lafontaine
Commentaires
Le nom d’Yvon Jussaume a été associé à quelques institutions qui ont marqué les nuits de bien des gais, dont le 1160 et La Boîte en haut. En 1992, rendu à la fin quarantaine, fatigué par la vie de bar, Jussaume vend La Boîte en haut au bout d’une épopée qui aura duré près de 18 ans, pour devenir aubergiste. Mais, avec des semaines de plus de 50 heures de travail, on peut difficilement parler de retraite. Yvon mène toutefois une vie plus calme que par le passé et dit savourer ses moments de tranquillité et de bonheur en accueillant les visiteurs à ses auberges. Il confie d’ailleurs qu’il n’a jamais eu l’impression de travailler, ayant toujours fait des choses qu’il aimait.

Toutefois, il est conscient qu’il doit faire plus attention à sa santé que par le passé, surtout depuis l’infarctus qui l’a frappé il y a deux ans. Il continue donc régulièrement à faire du gym, «pour garder la forme plus que pour les muscles». Comme la plupart des hommes de son âge, la sexualité n’occupe plus autant de place dans sa vie. «Mais les amis sont encore plus importants à mes yeux qu’avant.»

Célibataire, il vit confortablement dans l’une de ses auberges. Bien qu’il envisage de ralentir un peu et de vendre son auberge de la rue Amherst, il ne prévoit pas prendre de retraite complète. «Franchement, je ne me vois pas à ne rien faire. Je déteste la monotonie et le fait de rencontrer constamment de nouvelles personnes, à travers l’auberge et le Gotha (dont il est l’associé avec Langis Cyr), me stimule et me comble. Je vais donc continuer tant que j’en aurai la santé. Et si un jour, je n’ai plus la santé, peut-être que ce sera le temps de voir si le Sir Montcalm ou un autre lieu ne pourrait pas devenir un établissement mixte offrant un hébergement de courte durée pour les voyageurs de passage et une résidence pour personnes agées.»

Comme on peut le voir, celui qui vient de recevoir un prix spécial pour son engagement dans la communauté, lors du dernier gala des prix Phenicia, a toujours plein de projets en tête.