Divers/Cité + Fierté/Pride à la Montréal

A partir de l’été 2007, Montréal sera l’hôte non pas d’un mais de deux événements LGB2T majeurs

Yves Lafontaine
Commentaires

L’été prochain, pour sa 15e édition, le Défilé de la fierté (et la journée communautaire) LGBT de Montréal se déroulera à une date différente du Festival Divers/Cité. Un intervalle d’un peu plus de six semaines séparera même les deux événements. En effet, Fugues a appris en primeur que le Défilé de nuit de Montréal se tiendra le samedi 16 juin et qu’il sera suivi, le lendemain, par le Grand Rendez-vous (la journée communautaire) sur la rue Sainte-Catherine dans le Village. On imagine également que plusieurs partys viendront s’ajouter à la programmation d’un week-end événementiel. Quant à la 15e édition du Festival Divers/Cité, elle aura lieu à peu près à la même période que par le passé, soit du 1er au 5 août.

première vue, l’évolution paraît radicale, mais elle est réellement le fruit d’une longue réflexion. «Au fil des ans, Divers/Cité a pris de l’ampleur, tant au niveau communautaire, avec le défilé de la fierté et la journée communautaire, qu’au niveau culturel, avec le festival culturel, ses concerts, ses expos photos et ses spectacles à grand déploiement. Cette croissance s’est réflétée à bien des niveaux. Celui des revenus, mais aussi des dépenses, de la fréquentation et des attentes du public, de la logistique et des exigences en sécurité, du parcours du défilé, de l’étendue du site du festival et de la grandeur des scènes, des besoins en ressources artistiques et professionnelles, etc», nous expliquait Suzanne Girard, la directrice générale de Divers/Cité, passée à nos bureaux à la mi-novembre pour nous apprendre l’évolution séparée qu’allaient prendre les célébrations de la fierté et le festival culturel.
«Au fil des ans et de l’évolution de Divers/Cité en tant que Festival culturel, on a constaté que le profil des participants s’est transformé.» Une impression confirmée par les enquêtes annuelles réalisées par CROP pour le compte de Divers/Cité. Depuis plusieurs années déjà, l’organisme communautaire commande annuellement à cette entreprise de sondage indépendante une étude concernant sa clientèle, de manière à mieux saisir son profil démographique, sa provenance, sa participation et sa satisfaction à l’égard des divers événements de la semaine. «Depuis 2004, les études font ressortir qu’il y a une distinction importante à faire entre les intérêts et motivations des participants au défilé de la fierté et à la journée communautaire et ceux du reste du festival.» Selon l’analyse de CROP, « 76% des festivaliers qui assistent aux différents concerts n’assistent ni au défilé ni à la journée communautaire, tandis que moins de 25% du public qui assiste au défilé prend part aux activités du festival culturel.» C’est ce qui a conduit à considérer la facette «culturelle» comme une entité distincte de la «célébration de la fierté».
«Pour lui donner toute la place dont il avait besoin, et ne plus le mettre en concurrence avec les spectacles et concerts — dont la popularité a énormémement augmenté —, le défilé inaugurait le festival Divers/Cité depuis 2005, libérant ainsi la zone horaire la plus achalandée du festival, soit le dernier dimanche», poursuit Suzanne Girard.
Suite à l’expérience des deux dernières éditions de Divers/Cité, alors que le défilé ouvrait la semaine culturelle, au lieu de la clore, le comité organisateur de Divers/Cité a décidé de créer des entités légales distinctes — Divers/Cité Montréal et la Célébration de la fierté LGB2T de Montréal, qui se fera connaître sous le nom de Fierté à la Montréal, avec deux conseils d’administration distincts et qui se veulent représentatifs. Le conseil d’administration de la Célébration de la fierté regroupera à la fois des représentants d’organismes communautaires et des gens d’affaires de la communauté.
Armée d’un mandat de son conseil d’administration, membre de l’organisation international Interpride et forte du soutien logistique de Divers/Cité Montréal, pour les deux prochaines années, Célébration de la Fierté LGB2T de Montréal organisera donc l’événement Fierté à la Montréal, dans la tradition des Gay Pride mondiaux, et ce, en association avec de nouveaux partenaires, dans l’esprit de dynamiser l’été montréalais par l’ajout d’un nouvel événement d’envergure, avec ses propres retombées sociales et économiques.
De son côté, Divers/Cité Montréal, bien établie dans le milieu des grands festivals artistiques montréalais internationaux, et membre du RÉMI (Regroupement des grands événements montréalais internationaux), continuera à organiser et à veiller à la croissance du Festival Divers/Cité, «un peu à
l’image de certains festivals culturels gais qui ont lieu l’été dans certaines villes d’Angleterre, en lui donnant de plus en plus un caractère international».
L’évolution en deux événements LGB2T distincts contribuera très certainement à moyen et à long termes à solidifier la réputation de Montréal en tant que ville ouverte et destination gaie de premier ordre.

 

  Envoyer cet article

Divers/Cité + Fierté/Pride à la Montréal

A partir de l’été 2007, Montréal sera l’hôte non pas d’un mais de deux événements LGB2T majeurs

première vue, l’évolution paraît radicale, mais elle est réellement le fruit d’une longue réflexion. (...)

Publié le 19 décembre 2006

par Yves Lafontaine