Internet gratuit dans le Village

L’ère du Wi-Fi est arrivée

André-Constantin Passiour
Commentaires

Lancé le 20 juillet dernier, le projet de la SDC du Village de fournir l’accès gratuit à Internet sur son territoire est presque complété. À partir de ce week-end, en effet, la quarantaine d’antennes nécessaires à la retransmission du signal seront posées et les usagers pourront en profiter juste à temps pour la rentrée. Lors d’une rencontre avec le directeur général de la SDC, Nicolas Pomerleau, celui-ci trace un bilan plus que positif de cette période intense des Outgames que le Village a connue en août.

Des banderoles, de grands pots à fleurs, des drapeaux par dizaines, des colonnes décorées de dessins de l’artiste Zïlon, des cafés-terrasses agréables sur une rue Sainte-Catherine fermée à la circulation, tout contribuait à faire en sorte que le Village soit véritablement en fête pour accueillir les visiteurs. «L’objectif était de rendre le site propre, accueillant et sécuritaire, et c’est ce qu’on a accompli. Les touristes étaient contents, le Village était propre et chaleureux, les commerçants étaient très satisfaits et il n’y a pas eu d’incidents. La seule déception que nous avons eue, autant à la direction de la SDC que chez les commerçants, est un achalandage moins important que ce que l’on aurait espéré, mais il faut dire qu’on a eu deux jours de chaleur d’au-dessus de 40°C et des orages forts», de rappeler M. Pomerleau. L’an prochain, on espère répéter l’expérience de la fermeture de la rue pendant Divers/Cité, en collaboration avec l’organisme. «La rue serait fermée, mais il n’y aurait pas d’activités, on aurait une entente pour protéger leur événement et pour que le Village devienne l’aire de restauration de Divers/Cité, qui a d’ailleurs été satisfait de ce qui s’est fait cette année», constate M. Pomerleau.

Alors, on se « connecte »?
Après toutes les festivités de Divers/Cité et des Outgames, la SDC s’attarde maintenant à compléter l’installation des bornes qui, sur le principe des antennes pour les cellulaires, serviront à relayer les connexions. C’est l’organisme Île sans fil (www.ilesansfil.com) qui fournit ce service qui sera accessible à partir de la plupart des commerçants. Ainsi, si on veut aller siroter un bon café ou manger un bon hamburger, il sera possible de surfer sur le Net à partir de son ordinateur portable — la plupart sont équipés d’une carte Wi-Fi. En ouvrant son ordinateur, on n’aura «qu’à rechercher quelles sont les connexions possibles, on va alors voir « Île sans fil», puis tomber sur la page d’accueil qui demande de s’enregistrer, la première fois, et on se branche, c’est très simple et c’est gratuit», indique M. Pomerleau. Par la suite, chaque fois, il ne faudra que son numéro d’usager et son mot de passe, et le tour est joué! Présentement, à Montréal, c’est la première fois qu’une SDC offre ce service, et ce gratuitement, ce qui est une manière d’attirer les étudiants, surtout ceux de l’UQAM juste à côté. Plusieurs commerçants du boulevard Saint-Laurent offrent la connexion Wi-Fi, mais il faut généralement s’y abonner pour un certain montant. La SDC du Village fait donc figure de précurseur et «maintenant qu’on offre ce service, d’autres SDC veulent également l’offrir...», commente M. Pomerleau, plutôt amusé. Pour l’instant, depuis l’annonce du 20 juillet dernier, on a enregistré 1410 connexions comptant pour 825 visites, soit une quarantaine par jour en un mois.

 

  Envoyer cet article

Internet gratuit dans le Village

L’ère du Wi-Fi est arrivée

Des banderoles, de grands pots à fleurs, des drapeaux par dizaines, des colonnes décorées de dessins (...)

Publié le 29 août 2006

par André-Constantin Passiour