Hermès : Du pop au classique!

André-Constantin Passiour
Commentaires
Il est artiste, il est engagé, il est contre les discriminations et pour les droits de la personne et, oui parfois, même sous des dehors qui peuvent paraître légers, sa peinture choque. C’est qu’il ne veut pas être simplement un artiste, il veut aussi conscientiser ses contemporains tout en faisant ce qu’il adore, soit peindre et ainsi poser sur le canevas quelques-unes de ses émotions.

Je parle ici du peintre Hermès. Tantôt douce, tantôt acidulée, sa peinture peut parfois se teindre en rose ou bleu, tantôt elle peut tendre vers le pop, comme dans son expo à la Galerie Gora l’an dernier, tantôt vers le classicisme, mais elle exprime toujours ce que l’artiste ressent. « Je crois que mes oeuvres vont durer parce qu’elles ne reflètent pas que le « goût du jour », elles reflètent aussi mon commentaire social, je ne peux pas m’en empêcher. En ce moment par exemple, on voit l’hypersexualisation, elle est partout, le sexe sert de prétexte pour tout, donc j’ai des commentaires là-dessus […] Parce que j’ai des choses à dire, je crois que [ma] grande percée va peut-être prendre plus de temps à venir», note Hermès. Or, 2006 est une grande année pour l’artiste. En premier lieu, il y a le changement de cap. D’abord inspiré du pop art, son art se transforme. « Depuis 2005, mes personnages ont évolué, ce sont à présent des punks rock, mais d’aspect plus classique, statuesque presque, poursuit-il. […] C’est le retour à la peinture classique, mais qui appartient au 21e siècle! » Ensuite, après une absence d’un an, Hermès exposera ses dernières œuvres, une vingtaine en tout, au Festival Montréal en arts, du 29 juin au 2 juillet. On y verra notamment Dirty Blonde , une toile dédiée à une de ses idoles. «C’est un hommage à Madonna, qui est une grande inspiration pour moi, parce qu’elle repousse les tabous sexuels, qu’elle parle de politique », dit-il. Hermès a aussi maintenant son site Internet pour être plus accessible et mieux diffusé. Mais c’est aussi « pour offrir des cours de peinture à mon atelier. J’ai de l’expérience et je peux initier des gens à ma passion, leur enseigner les mouvements, l’observation du corps avec un modèle vivant, etc. », indique-t-il. C’est important pour lui de passer ses connaissances à d’autres. Il invite donc les gens intéressés à communiquer avec lui. «L’art, pour moi, c’est comme boire ou manger, c’est essentiel. Si je peux enseigner cet amour que j’ai, c’est tant mieux, parce que c’est très gratifiant.»
Info : atelier Hermès 514-529-6949 ou www.hermes333.com ou encore www.gallerygora.com [section artistes : œuvres à vendre].