le 17 mai prochain

4e journée de lutte contre l’homophobie

Commentaires

Mondialisation ou globalisation oblige, l’événement change de date. Pour se conformer à une récente initiative de journée internationale de lutte contre l’homophobie, la Fondation Émergence s’est ralliée au 17 mai . Pourquoi le 17 mai? Parce que c’est la date qui commémore le retrait de l’homosexualité de la liste des maladies mentales par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette année, la journée pan-canadienne cible l’homophobie en milieu de travail, une homophobie qui ne dirait plus son nom, mais qui serait encore présente, masquée sous le sceau du «raffinement et de l’invisibilité», selon le président de la Fondation Émergence, Laurent McCutcheon. Une des conséquences, c’est que beaucoup de gais et de lesbiennes auraient peur de dévoiler leur orientation sexuelle à leurs collègues ou à leurs supérieurs.
«On sait que les homophobes ne se prononcent plus ouvertement», constate Laurent McCutcheon qui ajoute non sans humour. Ils auraient plutôt tendance à entrer à leur tour dans le placard. Cependant, on sait encore qu’à compétence et à expérience égales, un gai ou une lesbienne peuvent se voir refuser une promotion au profit d’un homme hétérosexuel. Pour ceux et celles qui travaillent, la discrimination et la stigmatisation peuvent prendre des formes plus subtiles. Ces attitudes ont des conséquences sur la personne qui en est victime et ont des répercussions sur sa vie privée.»
Le 17 mai, il sera rappelé aux employeurs de faire la promotion d’un milieu de travail exempt de toutes formes d’homophobie. Un colloque sur cette thématique, auquel participeront des représentaux syndicaux (CSN, FTQ, CSQ), patronaux et gouvernementaux, tentera de cerner la problématique et d’envisager des solutions autour de Me Guy Gamache de la Commission des normes du travail et de Line Chamberland, professeure à l’UQAM, qui dévoilera les résultats d’une recherche sur l’homophobie en milieu de travail.
Comme lors des éditions précédentes, le prix de lutte contre l’homophobie sera remis à une personnalité ou à un organisme qui s’est distingué dans la lutte contre l’homophobie au cours de l’année. Ce sera l’occasion de commenter les résultats d’un sondage pan-canadien rendu public le jour même. D’autres initiatives auront lieu dans toute la province, comme une marche organisée par des travailleurs de rue et des citoyens à Val-d’Or.
Pour la seconde année, l’événement est national et reçoit la collaboration de la Coalition santé arc-en-ciel Canada ainsi que le soutien de nombreuses institutions aussi bien provinciales que fédérales. Comme tient à le rappeler Laurent McCutcheon :«La lutte contre l’homophobie concerne tout le monde et le 17 mai n’appartient à personne en particulier. Elle doit être prise en charge par tous les acteurs de la société civile qu’ils proviennent du milieu communautaire, des minorités sexuelles ou non.»
Rappelons que le Québec, en 2003, à l’initiative de la Fondation Émergence, a été le premier pays où s’est déroulé un événement de ce type. L’idée a fait des petits. D’une part, l’ensemble du Canada a reconnu la nécessité de s’associer, et aujourd’hui le matériel de diffusion est disponible en anglais. D’autre part, des pays comme la Belgique et la France ont organisé des événements semblables. Une idée qui a inspirée les fondateurs de la journée internationale de lutte contre l’homophobie.
La Fondation Émergence ne limite pas son action à cette journée. Elle sera partie prenante de la Conférence internationale sur les droits humains LGBT lors des 1ers Outgames mondiaux Rendez-vous Montréal 2006, tout comme elle participe, sous l’égide du ministère de la Justice du Québec et en collaboration avec d’autres organismes gais et lesbiens et la Commission des droits de la personne du Québec, à une réflexion sur la situation des personnes LGTB au Québec et sur les moyens à mettre en œuvre dans le futur.

http://www.homophobie.org (pour en savoir plus, pour participer et obtenir du matériel promotionnel).

Programme de la journée

Prix Lutte contre l’homophobie 2006
Afin de souligner l’ouverture aux réalités homosexuelles et le travail accompli concernant leur acceptation par la société, la Fondation reconnaît, depuis 2003, l’apport important d’une personnalité ou d’un organisme dans la lutte contre l’homophobie. Les personnalités ayant reçu ce prix sont : Mme Janette Bertrand (2003), l’abbé Raymond Gravel (2004) et le très honorable Pierre Elliott Trudeau (2005) à titre posthume.

Colloque Homophobie et milieu de travail
Tenue d’un colloque sur l’homophobie en milieu de travail auquel participeront des représentants syndicaux (CSN, FTQ et CSQ), patronaux et gouvernementaux. Soulignons la participation de Me Guy Gamache de la Commission des normes du travail et de Line Chamberland, professeure à l’UQAM, qui dévoilera les résultats d’une recherche sur l’homophobie en milieu de travail. Différents ateliers porteront sur ce thème.
Prix : 45 $ par personne incluant le repas du midi.
Réservation et infos : (514) 866-6788, www.homophobie.org pour les détails du programme. Inscription dès 8 h 30.
Hôtel Gouverneur Place Dupuis,
4e étage, 1415, rue Saint-Hubert, Montréal.

Cocktail de solidarité
Tous sont invités au cocktail de solidarité Chez Mado, de 17 h à 19 h, sous la présidence d’honneur de monsieur Benoît Labonté, maire de l’arrondissement de Ville-Marie.
Entré libre. Chez Mado, 1115, rue Sainte-Catherine Est, Montréal.

10 minutes à 10 heures contre l’homophobie
Le 17 mai, les établissements d’enseignement sont invités à consacrer dix minutes à la lutte contre l’homophobie à partir de 10 h. Un texte est proposé pour lecture et discussion sous le thème de l’homophobie. Cette activité est organisée en collaboration avec la Commission scolaire de Montréal (CSDM) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).
Détails sur http://www.homophobie.org.

 

  Envoyer cet article

le 17 mai prochain

4e journée de lutte contre l’homophobie

Cette année, la journée pan-canadienne cible l’homophobie en milieu de travail, une homophobie qui n (...)

Publié le 19 avril 2006

par