Campagne de financement du GRIS-Montréal

35 000$ pour démystifier l’homosexualité à l’école

Hector Cartier
Commentaires

Lancée en septembre 2005 avec l’appui de deux porte-parole, les comédiens Gilles Renaud et Mireille Deyglun, la campagne annuelle de financement du Groupe de Recherche et d’Intervention Sociale gaies et lesbiennes, mieux connu sous l’acronyme du GRIS-Montréal, s’est terminée avec succès le 25 janvier dernier, lors d’un vin d’honneur réunissant porte-parole, membres du comité d’honneur, donateurs et bénévoles de l’organisme. Bien que les dons continuent d’entrer, le président du GRIS-Montréal, Robert Pilon, était heureux d’annoncer une récolte de 35 000$, alors que l’objectif de départ était de 25 000$. Le GRIS-Montréal est un organisme dont la mission principale consiste à démystifier l’homosexualité en milieu scolaire.

La campagne de financement était appuyée cette année par un comité d’honneur où figuraient Seth Kursman, vice-président aux communications et affaires gouvernementales chez Abitibi Consolidated, Me David Platts, avocat associé chez McCarthy Tétrault et Sophie Durocher, animatrice à Espace Musique de Radio-Canada (notre photo), de même que Richard Martineau, chroniqueur et animateur pour différents médias imprimés et électroniques; Yves Lévesque, président de Dansereau traiteur; le dramaturge Michel Marc Bouchard; Paul Trottier, vice-président de la Commission scolaire de Montréal; René Bourdages, président de la division marchandisage de CBC/Radio-Canada; Caroline St-Onge, propriétaire du Énergie Cardio de la Place Dupuis; Yves Lafontaine, rédacteur en chef du magazine Fugues; et Pascal Lépine, président de la Chambre de commerce gaie du Québec. Grâce à ce succès sans précédent, le GRIS-Montréal pourra notamment moderniser l’équipement de travail de son personnel, améliorer son site Internet et surtout former encore davantage d’intervenant(e)s pour continuer de répondre à la demande toujours croissante des écoles. En effet, les interventions du GRIS-Montréal connaissent une progression constante depuis une demi-douzaine d’années et l’organisme réalise désormais une moyenne de plus de 500 interventions par année. À la fin de l’année scolaire en cours, les bénévoles du GRIS-Montréal auront franchi le cap des 60 000 jeunes rencontrés depuis la fondation du groupe en 1994.
Rappelons que les interventions du GRIS-Montréal se font majoritairement auprès des jeunes de niveau secondaire et collégial et sont données sous forme de témoignages rendus par un gai et une lesbienne. Spécialement formés pour le faire, des intervenants vont bénévolement en classe pour parler de ce qu’ils ont vécu et de ce qu’ils vivent encore aujourd’hui comme gais ou lesbiennes en tâchant de répondre le plus ouvertement possible aux multiples questions de jeunes de 12 ans et plus.

Infos : (514) 590-0016 ou info@gris.ca.

 

  Envoyer cet article

Campagne de financement du GRIS-Montréal

35 000$ pour démystifier l’homosexualité à l’école

La campagne de financement était appuyée cette année par un comité d’honneur où figuraient Seth Kurs (...)

Publié le 22 février 2006

par Hector Cartier