LES PREMIERS ALLOSTARS du REJAQ : le 11 mars

La jeunesse allosexuelle sera honorée

Michel Joanny-Furtin
Commentaires

Le Regroupement d’Entraide pour la Jeunesse Allosexuelle du Québec (REJAQ) dévoilera ses premiers Allostars durant un gala qui aura lieu le samedi 11 mars. Ces prix récompenseront ceux, de 14 à 30 ans, qui défendent le droit à la différence quand elle devient la réalité de nos vies.

Le Regroupement d’Entraide pour la Jeunesse Allosexuelle du Québec rassemble plus d’une vingtaine d’organismes de soutien auprès des jeunes GLBT. Conscient des difficultés de ses membres à soutenir leurs intervenants, le REJAQ veut sortir de l’ombre ceux qui donnent temps et énergie pour la cause en créant un sentiment d’unité et de synergie au sein des membres. Les Allostars valoriseront ainsi l’engagement bénévole dans le milieu étudiant et communautaire tout en mettant en valeur la jeunesse allosexuelle du Québec. «Il est important de récompenser ceux et celles qui ont de l’imagination, de l’entrain et du leadership. Nous voulons aussi souligner l’excellence sportive ou artistique des jeunes qui s’impliquent dans le mouvement communautaire allosexuel», explique Hugo Valiquette, président du regroupement et responsable de cette idée originale. «Mais il était aussi important pour le rayonnement du REJAQ que les candidatures soient inclusives et ouvertes à des personnes ou des organismes hors regroupement», complète François Paquette, ex-agent de liaison du REJAQ qui a mis en forme l’idée d’Hugo. Cette première édition des Allostars comportera dix catégories : administrateur, association étudiante, bénévole (implication exceptionnelle), bénévole relève, employé, événement ou initiative, artiste, athlète, organisme et personnalité publique. Mis à part l’Allostar de la personnalité publique, l’ensemble des jeunes allosexuels de 14 à 30 ans pouvaient participer à la compétition des Allostars, même sans être membres du REJAQ. De plus, chaque organisme pouvait soumettre une candidature par catégorie. Depuis la clôture des mises en candidature le 20 janvier dernier, un comité d’évaluation a sélectionné trois lauréats par catégorie, et un jury final, composé de personnalités publiques et impartiales, sélectionnera le ou la finaliste dévoilé(e) au gala. Ce premier jury est composé de Line Chamberland, chercheure à l’UQÀM; Nicole Demers, députée fédérale de Laval; Lise Fortier, directrice générale du Centre communautaire des gais et lesbiennes de Montréal; et Robert Rousseau, directeur général de Séro Zéro. Des prix et des trophées seront remis aux gagnants de cette compétition durant le Gala des Allostars à l’hôtel Delta Centre-Ville. Le néologisme «allosexuel» est issu du grec allos (autre, comme dans allophone) pour définir le mieux possible la diversité sexuelle. Ce terme inclut ainsi toute personne qui vit de la discrimination ou des questionnements face à son orientation sexuelle ou son identité de genre. Derrière ce vocable, le REJAQ coordonne (réseautage, outils, expertises, etc.) les projets communs d’organismes communautaires et d’associations étudiantes offrant des services sociaux auprès des jeunes allosexuels (gais, lesbiennes, bisexuels, transsexuels, transgenres, en questionnement) et leurs alliés sur le territoire du Québec.

Le Gala des Allostars, le samedi 11 mars, dès 19h30, à l’hôtel Delta Centre-Ville (475, Président-Kennedy,
à Montréal). Réservations à info@rejaq.org. www.rejaq.org

 

  Envoyer cet article

LES PREMIERS ALLOSTARS du REJAQ : le 11 mars

La jeunesse allosexuelle sera honorée

Le Regroupement d’Entraide pour la Jeunesse Allosexuelle du Québec rassemble plus d’une vingtaine d (...)

Publié le 22 février 2006

par Michel Joanny-Furtin