Communautaire

L’Association des pères gais de Montréal active depuis 20 ans

Commentaires

Les façons de penser ont évolué, les mentalités ont progressivement changé, le tissu social s’est modifié, se transforme et présente aujourd’hui plus concrètement certaines des caractéristiques d’une société progressiste. Des gais s’affichant en couple – une image devenue relativement ordinaire – tendait à voiler une partie de la réalité, celle du fait qu’ils sont pères, et ainsi à occulter un débat émergeant autour de la garde des enfants.

Ces pères avaient autrefois une conjointe avec laquelle ils ont eu des enfants. Séparés ou en instance de divorce, voire encore mariés pour certains, ils ont un jour décidé de vivre avec un compagnon ou de parler ouvertement de leur homosexualité. Amorcer une transition de ce type dans une vie peut être un tournant majeur difficile à négocier. Des préjugés encore plus importants à contrer existent quand des enfants se retrouvent au centre de cet événement, déchirés, en dépit de la loi sur l’union civile accordant aux couples gais les mêmes avantages que dans le cadre du mariage homme-femme.

Ce que propose l’Association des Pères Gais de Montréal, c’est un système d’aide, de soutien et d’échange, ainsi que des rencontres hebdomadaires avec d’autres pères gais ayant connu les mêmes embarras au moment où l’étiquette «gai» leur a été apposée. Sensibiliser le public en assurant un dialogue et une certaine visibilité par le biais d’activités, et appuyer les recherches sur la question sont parmi les initiatives et les démarches entreprises par l’APGM.

Car l’orientation sexuelle n’a aucun impact sur la façon dont les enfants sont élevés, le climat restant tout aussi harmonieux pour la progéniture. Danielle Julien, chercheure en psychologie à l’UQÀM, le souligne en portant une attention particulière aux réalités des cadres familiaux gais et lesbiens. Ses études montrent qu’aucun élément ne permet de différencier le développement des enfants selon qu’ils aient grandis auprès de parents gais ou hétérosexuels. Pourtant, rien n’est gagné, et l’APGM reconfirme sa raison d’être en fêtant cette année ses vingt ans d’activités.

Info : (514) 990-6014

 

  Envoyer cet article

Communautaire

L’Association des pères gais de Montréal active depuis 20 ans

Ces pères avaient autrefois une conjointe avec laquelle ils ont eu des enfants. Séparés ou en instan (...)

Publié le 20 décembre 2004

par