Centre multiservices pour les groupes communautaires

Finalement sur le point de débloquer?

André-Constantin Passiour
Commentaires

La Fondation Mario-Racine en a surpris plusieurs lors du défilé de la fierté gaie avec son char allégorique qui montrait la photo du nouvel emplacement du futur Centre multiservices qui doit accueillir plusieurs groupes communautaires : il s’agit de l’édifice Amherst, situé au coin des rues Sainte-Catherine Est et Amherst, à vendre depuis quelque temps. Nous avons appris que la Fondation Mario-Racine et un autre associé privé auraient déposé une offre d’achat pour l’édifice, offre qui aurait été acceptée.

La bâtisse aura donc une triple vocation : communautaire, commerciale et résidentielle. L’annonce officielle de l’achat et de la nouvelle vocation de l’édifice pourrait se faire au cours des prochaines semaines, a-t-on appris d’une source proche de la Fondation. Si l’offre d’achat a été acceptée par le propriétaire actuel de l’édifice, il reste maintenant aux associés à négocier le contrat de copropriété. Il est, comme on peut se l’imaginer dans ce cas-ci, primordial de s’entendre d’abord sur la copropriété et les responsabilités de chacun.

Selon notre source, la Fondation Mario-Racine disposerait d’environ 40% de l’espace total de l’édifice, soit l’équivalent des 60000 pi2 prévus dans le projet initial pour les groupes communautaires. Ce bâtiment, partiellement vide, compte cinq étages, en plus du rez-de-chaussée occupé par quelques commerces et par le Théâtre Olympia. Le club Parking est, quant à lui, hébergé au sous-sol. L’entente tripartite de financement, entre la Fondation Mario-Racine et les gouvernements fédéral, provincial et municipal (programmes des infrastructures), tiendrait encore et servirait à couvrir le coût des rénovations nécessaires à l’implantation du complexe multiservices. Les loyers des espaces des commerces et du bar serviraient à payer une portion de l’hypothèque que devra contracter la Fondation.

Il y a déjà un peu plus de deux ans, les gouvernements s’étaient engagés à verser plus de 3,5 M$ à ce projet qui doit, également, trouver du financement auprès de la communauté. Jusqu’à présent, la Fondation n’a pas réussi à susciter, dans la communauté gaie et lesbienne, un intérêt suffisant pour stimuler une campagne de financement d’un million de dollars qui complèterait l’enveloppe de ce projet.

La Fondation prévoit relancer une campagne de financement comparable sous peu.

 

  Envoyer cet article

Centre multiservices pour les groupes communautaires

Finalement sur le point de débloquer?

La bâtisse aura donc une triple vocation : communautaire, commerciale et résidentielle. L’annonce of (...)

Publié le 18 août 2004

par André-Constantin Passiour