La Fondation Émergence

Finaliste des Prix québécois de la citoyenneté (prix Anne-Greenup, catégorie " organismes communautaires ")

Caroline Lavigne
Commentaires

La Fondation Émergence a été choisie finaliste pour l’un des quatre Prix québécois de la citoyenneté remis par le gouvernement du Québec, le Prix Anne-Greenup. Celui-ci est attribué à un organisme communautaire et à une personne pour souligner leurs efforts à la lutte contre le racisme ou toute autre forme de discrimination, et pour les féliciter de leur contribution à promouvoir la participation civique. Cette année, le Prix a été remis à Images interculturelles.

Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 14 juin au Salon rouge du Parlement, Laurent McCutcheon, président de la Fondation Émergence, a d’abord félicité les gagnants pour ensuite rappeler l’importance que ce Prix revêt pour ceux et celles qui ont à cœur la lutte contre l’exclusion et la discrimination. " Le prix porte le nom d’une femme qui, au début du siècle, a mobilisé les forces collectives pour former une organisation vouée à l’entraide ainsi qu’à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. La détermination d’Anne Greenup est un exemple et une inspiration pour nous tous et nous toutes des communautés gaie et lesbienne : si les choses changent, c’est parce que des gens se sont engagés à les faire changer " de rappeler monsieur McCutcheon.

La Fondation Émergence s’est donnée pour mission de faire la lutte aux préjugés. Née en l’an 2000 sur l’initiative du service d’aide, d’écoute téléphonique et de renseignements Gai Écoute, elle compte déja à son actif plusieurs réalisations. Reprenant d’abord à son compte le programme annuel d’inscription du numéro de Gai Écoute dans les agendas étudiants, elle a ensuite mis sur pied deux campagnes de sensibilisation en milieu scolaire, l’une pour les professeurs et l’autre pour les garçons hétérosexuels. S’ajoutent une campagne d’appui au mariage civil homosexuel, ainsi qu’un projet " d’Institut de la condition homosexuelle ".

Mais sa réalisation la plus remarquable est sans aucun doute la mise sur pied d’une Journée nationale de lutte contre l’homophobie dont l’objectif est de créer un moment de convergence de toutes les forces sociales et individuelles dans la lutte contre l’homophobie. Ce qui rappelle l’action d’Anne Greenup. Cette Journée a lieu le premier mercredi de juin de chaque année; la seconde édition, qui vient à peine de se terminer, a suscité une participation plus importante que l’an dernier.

" Cette initiative de la Fondation Émergence déborde maintenant les frontières du Québec et, à cet égard, le Québec est devenu un exemple dans la lutte contre l’homophobie. Cela n’aurait pas été possible sans le soutien et l’engagement du ministère des Relations avec les citoyens et de l’Immigration et sans l’appui des parlementaires de l’Assemblée nationale, que je remercie chaleureusement au nom du conseil d’administration de la Fondation. Le fait qu’un organisme issu des communautés gaie et lesbienne soit aujourd’hui finaliste d’un prix aussi prestigieux remis par les autorités gouvernementales est certes un signe manifeste de l’évolution des mentalités; mais il a surtout le mérite d’encourager les individus et les organismes à s’engager dans la lutte contre la discrimination et l’exclusion, incluant l’homophobie " de conclure monsieur McCutcheon.

 

  Envoyer cet article

La Fondation Émergence

Finaliste des Prix québécois de la citoyenneté (prix Anne-Greenup, catégorie " organismes communautaires ")

Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 14 juin au Salon rouge du Parlement, Laurent McCutcheon, (...)

Publié le 14 juin 2004

par Caroline Lavigne