La vie des homosexuels, hommes et femmes, au quotidien

Out à Montréal, prise 2

Commentaires
Inspiré de l’expérience enrichissante et du succès de l’année dernière, Ideacom international nous revient avec dix nouveaux épisodes de la série documentaire OUT à Montréal. Présentée les vendredis, à 22h, au Canal Vie, cette série documentaire continue de nous proposer des incursions dans la communauté gaie et plus précisément dans la vie d’hommes et de femmes de tous âges qui, par leurs histoires singulières, serviront sans doute à faire réfléchir les téléspectateurs sur l’homosexualité. Onze protagonistes, aux modes de vie différents, ont été sélectionnés pour leur capacité de se livrer en toute liberté, sans indécence, mais avec authenticité. Tout est filmé en direct, on nous promet une fois de plus plusieurs moments touchants, provocants, drôles et inusités. On les verra à la maison, au travail, en famille et un peu partout dans la grande ville de Montréal.

Si l’objectif de la première saison de cette série, conçue et produite par IDÉACOM international avec la collaboration de Life Network et Pride Vision, était de faire réfléchir à l’incidence de la communauté gaie sur la culture dominante, en parlant, entre autres, de la redéfinition du couple, de l’adoption, du mariage et de la sexualité, cette année toute l’équipe a décidé de plutôt tester la perception qu’à la culture dominante de la communauté homosexuelle. Pour Hugo Roberge, réalisateur coordonnateur et recherchiste pour le documentaire, OUT à Montréal servira à mieux faire comprendre à la société en général ce que vivent à chaque jour les homosexuels, et ce, qu’ils soient des professionnels, des étudiants ou tout simplement des membres de la famille.»

Comme protagonistes, on retrouvera cette année Mario, un écrivain et célibataire à la fin de la quarantaine qui jettera un regard souvent critique sur le monde gai et la société en général. Katia (photo ci-contre), début vingtaine, aventurière, écolo, jolie, qui tombe amoureuse à un moment inattendu. Brian et Éric qui forment un couple depuis 16 ans, l’un est professeur tandis que l’autre se passionne pour les ordinateurs. Tous les deux aiment les tatouages et le cuir. Sébastien, nouvellement sorti du placard et qui vient de vivre une difficile rupture avec sa blonde, lui qui est père de Mathis. Zachary, qui espère devenir danseur pour ne plus avoir de problèmes d’argent et pour s’amuser bien sûr! Claude qui a une double vie, étant metteur en scène le jour et drag queen (l’inénarrable Nana) quand la nuit tombe. Stéphanie, un peu macho dans ses relations avec les femmes et qui n’a pas la langue dans sa poche. Lorne avec son style de vie différent, et peut-être plus sérieux que les autres, est animateur et musicien pour les jeunes enfants et les mamans. André, quarantaine, est professeur pour sourds et déficients intellectuels. Il est également engagé dans les causes humanitaires et a remporté le concours M. Cuir Montréal 2002-2003. Leur réalité de tous les jours nous sera dévoilée fragment par fragment, de semaine en semaine.

Pour Katia, l’une des protagonistes, OUT à Montréal, «c’est l’occasion de démontrer que l’homosexualité c’est quelque chose de normal». Normal, mais peu évident pour son entourage qui a parfois trouvé difficile d’être filmé pendant plusieurs semaines. «Je devrai surtout m’habituer à ce que des inconnus connaissent plusieurs parcelles de ma vie sans pour autant que je les connaisse, mais je suis contente d’avoir pu participer à ce projet unique qui, j’espère, saura représenter le plus fidèlement possible la fille simple que je suis.»

Les épisodes de cette série bilingue, qui pourrait revenir l’an prochain, sont présentées depuis le 7 mai sur Canal Vie et le seront une bonne partie de l’été.