Le Cirque du Soleil règle avec le jeune acrobate séropositif

Dossier Matthew Cusick

Commentaires

En fin d’avril, un an après que l’acrobate Matthew Cusick eut été renvoyé par l’administration du Cirque du Soleil en raison de sa séropositivé, le dossier s’est finalement réglé. Cusick, âgé de 32 ans, devait apparaître dans la grandiose production Mystère, à Las Vegas.

Le Cirque a accepté de verser un montant record de 600 000 $ US au jeune acrobate américain ouvertement gai et séropositif après que celui-ci ait déposé une plainte auprès de la Commission américaine de l’égalité à l’emploi. «J’aurais souhaité que rien de tout cela ne soit arrivé mais, puisque cela devait se produire, je suis heureux que cela se soit terminé par une entente aussi convaincante qui aura une incidence sur d’autres entreprises (…)», a déclaré M. Cusick sur Advocate.com.

«C’est une grande victoire pour les travailleurs séropositifs, parce que cela indique aux employeurs qu’il y a un lourd prix à payer pour ceux qui discriminent les personnes vivant avec le VIH. Ce genre de discrimination se produit encore partout au pays et cette entente aura des effets (…)», a indiqué, pour sa part, le principal avocat dans l’affaire et directeur de la section sida à la Lambda Legal Defense and Education Fund, Me Hayley Gorenberg.

Le renvoi de Cusick par une entreprise artistique ouverte et multiethnique telle que le Cirque du Soleil avait suscité tout un tollé aux États-Unis, où bien des organisations gaies et de défense des droits des séropositifs ont appuyé l’acrobate. Plusieurs artistes et vedettes, de Nathan Lane à Rosie O’Donnell en passant par l’auteur Tony Kushner, s’étaient joints aux nombreuses organisations gaies plaidant pour la réembauche de Cusick sans que cela ne porte fruit, le Cirque prétextant que l’acrobate représentait un «danger» autant pour les autres artisans que pour les spectateurs.

Mais, face à la mauvaise publicité qu’avait entraînée cette affaire, le Cirque du Soleil avait, au début du mois de février, offert de réintégrer le performeur. Cusick avait refusé, estimant que l’attitude d’hostilité manifestée publiquement à son égard par l’administration du Cirque n’augurait pas un bon retour. La Lambda Legal Defense avait cependant rendu public une lettre du Cirque adressée à la Commission des droits de la personne de San Francisco dans laquelle l’entreprise disait que bien des postes pourraient être offerts à Cusick, y compris «(…) plongeur, serveur, cuisinier, agent de billetterie, placier (…)»!

«Ce type de discrimination a un effet dévastateur sur les rêves et la carrière d’une personne, a poursuivi M. Cusick. Bien que beaucoup de gens séropositifs, et ce, dans bien des professions, feront encore face à la discrimination, ils bénéficieront maintenant, avec cette entente, d’un puissant moyen de défense.»
Sur les 600 000$, 40 000$ seront versés à la Lambda Legal Defense en frais d’avocat et de défénse, le reste de la somme ira directement au gymnaste. «Maintenant, j’espère que ce sera le début d’un nouveau chapitre dans ma vie», a dit Matthew Cusick.

Tel que nous le rapportions le mois dernier, le Cirque du Soleil, après avoir consulté le Dr Réjean Thomas, s’est dit plus sensible et informé face à la problématique du VIH/sida et a invité le Dr Thomas à donner des conférences au personnel du Cirque, partout où l’entreprise se produit en spectacle.

 

  Envoyer cet article

Le Cirque du Soleil règle avec le jeune acrobate séropositif

Dossier Matthew Cusick

Le Cirque a accepté de verser un montant record de 600 000 $ US au jeune acrobate américain ouvertem (...)

Publié le 20 mai 2004

par