La Journée nationale de lutte contre l’homophobie, édition 2004

"Engagez-vous!"

Yannick LeClerc
Commentaires

Au cours des trente dernières années, les revendications des personnes homosexuelles ont porté sur l’égalité juridique. Ces années auront été jalonnées de grandes victoires : la décriminalisation de l’homosexualité, l’interdiction de discrimination sur la base de l’orientation sexuelle en vertu des chartes québécoise et canadienne, la reconnaissance des unions de fait dans les lois administratives, tant québécoises que canadiennes, l’union civile et la reconnaissance de l’homoparentalité au Québec et, tout dernièrement, le mariage civil.

La reconnaissance juridique des réalités homosexuelles doit être accompagnée d’une égalité de fait. Nous savons tous que les droits sont une chose, mais que la réalité quotidienne en est une autre. Les droits acquis n’empêchent pas les comportements homophobes dont les gais et les lesbiennes sont encore trop souvent victimes. Les mentalités n’évoluent pas d’elles-mêmes; il faut agir en ce sens. Dans le contexte où la reconnaissance sociale des réalités homosexuelles est un objectif central, le combat contre l’homophobie devient prioritaire.

C’est pourquoi la Fondation Émergence lançait, l’an dernier, l’idée d’organiser un événement annuel pour combattre l’homophobie : la Journée nationale de lutte contre l’homophobie, qui aura lieu le premier mercredi de juin. Nonobstant son succès de l’an dernier, cette journée thématique a-t-elle fait changer les choses? Qu’est-ce qui a donc changé depuis? On doit reconnaître, entre autres, que le mot "homophobie" est entré dans le vocabulaire de tous les jours. Ce mot, qui était peu connu, est devenu courant. On l’emploie de plus en plus, et partout. La prise de conscience de l’homophobie comme problème de société a donc commencé à se faire. Par ailleurs, le débat sur le mariage amorcé au Parlement canadien à la suite des décisions des tribunaux a permis de constater que la question homosexuelle divise toujours la société. Plusieurs parlementaires et personnalités publiques ont nettement dépassé les bornes en tenant des propos homophobes, souvent repris par les médias. La Fondation Émergence organisera, le 2 juin prochain, une table ronde dans le cadre de la seconde édition de la Journée nationale de lutte contre l’homophobie. Elle aura pour objectif de susciter la réflexion sur la place des personnes homosexuelles dans la société. Les noms des personnalités composant la table ronde seront dévoilés lors du lancement de la campagne promotionnelle, le 4 mai. Elles aborderont les thèmes suivants : les minorités et les chartes; les tribunaux et les droits des minorités; la condition féminine et l’orientation sexuelle, même combat; le non-dit; la foi et l’homosexualité; la contribution des personnes homosexuelles à la société.

On peut réserver ses places à la table ronde au coût de 25 $ en composant le (514) 866-6788 ou en visitant le site Internet www.homophobie.org. Un formulaire d’inscription est disponible. La table ronde sera précédée d’une conférence de presse à l’occasion de laquelle la Fondation Émergence présentera un plan d’action quinquennal, dévoilera les résultats d’un sondage et remettra le prix Lutte contre l’homophobie.

 

  Envoyer cet article

La Journée nationale de lutte contre l’homophobie, édition 2004

"Engagez-vous!"

La reconnaissance juridique des réalités homosexuelles doit être accompagnée d’une égalité de fait. (...)

Publié le 22 avril 2004

par Yannick LeClerc