Saison 4 sur Showcase et sortie DVD de la 3e saison

Queer as Folk

Commentaires
Pour plusieurs, la sortie du troisième coffret DVD de Queer as Folk sera évidemment l’occasion de revoir les tribulations psycho-sexuelles d’un groupe d’amis de Pittsburg avant la diffusion de la 4e saison qui débutera le 19 avril sur Showcase. Pour les autres, ce sera l’occasion de découvrir les hauts et les bas de ce groupe d’amis dont on suit les périgrinations depuis maintenant trois ans. Évidemment, au niveau du concept, on ne peut plus parler de surprise. Cette saison reste fidèle à la réputation des deux autres en balançant de vraies scènes de cul gaies et lesbiennes qui contribuent beaucoup au réalisme et au succès de cette série. On pouvait craindre un certain essouflement, mais non, le rythme de la 3e saison est même plus dynamique que les deux autres, la facture globale est un brin plus branchée et les thèmes abordés encore plus diversifiés. Tout au plus pouvons nous regretter l’attitude pas toujours cohérente du personnage de Michael, dans quelques épisodes, mais bon. Le triangle amoureux formé par Brian, Justin et Ethan devient de plus en plus bizarre. Ted et Emmet décident de former un couple, pour le meilleur et pour le pire, et on prend conscience des problèmes de stéroïdes de Ben.
Sans l’ombre d’un doute, Queer as Folk est un formidable concentré de vie gaie, comme jamais la télé nous l’a montré auparavant. Il se trouveégalement que cette série, en plus de nous montrer nos vies, est l’une des plus toniques et les plus stimulantes que la télévision nous donne à voir depuis quelques années, alors pourquoi bouder son plaisir?
Dans le premier épisode de la 4e saison, que j’ai eu la chance de visionner, Brian doit dire adieu à sa vie de grandeur à laquelle il s’était habitué; Michael et Hunter reviennent à Pittsburgh pour l’audience de la garde de Hunter; Emmet (Peter Paige) rend visite à Ted qui est toujours en desintox. Et durant le reste de la saison, on verra le combat que mènera Ted après sa desintox, alors que Brian ouvrira sa propre agence de pub et que Michael et Justin (Randy Harrison) se verront offrir la possibilité de voir leur BD se transformer en film. Quant à Debbie (Sharon Gless), elle devra se faire à l’idée de vivre seule après le départ de Vic (Jack Wetherall).
Je ne sais pas pour vous, mais moi, je sais où je passerai mes lundis soirs : devant la télé...