Politique fédérale

Larry Spencer mis au banc!

André-Constantin Passiour
Commentaires

L’automne dernier, Larry Spencer, député d’arrière-banc de la défunte Alliance canadienne, s’était fait remarquer en indiquant aux médias que le Canada devrait interdire l’homosexualité.

. Le chef de l’époque, Stephen Harper, voulant limiter les dégâts d’une telle déclaration inopportune, avait réagi en expulsant Spencer du caucus. Ce n’était certainement pas le genre de discours que Harper voulait entendre, lui qui essayait de modifier l’image ultra-conservatrice de l’Alliance à la veille du "mariage" annoncé avec le Parti progressiste conservateur. À noter que c’est justement ce type de propos discriminatoires qui a conduit le député Scott Brison (de la Nouvelle-Écosse), ouvertement gai, à joindre les rangs du Parti libéral de Paul Martin, le 10 décembre, mentionnant que l’Alliance n’était décidément pas prête à changer, et ce, peu importe le nom qu’elle voudra se donner. Or, il semblerait qu’il n’y ait plus d’espoir de voir le député albertain réintégrer le caucus du nouveau Parti conservateur du Canada. Le 4 février dernier, le caucus a voté contre la réintégration de Larry Spencer, rapportait la Presse canadienne. On désire manifestement faire peau neuve, sans doute en prévision d’élections printanières…

 

  Envoyer cet article

Politique fédérale

Larry Spencer mis au banc!

. Le chef de l’époque, Stephen Harper, voulant limiter les dégâts d’une telle déclaration inopportun (...)

Publié le 26 février 2004

par André-Constantin Passiour