Bal en blanc

Junior Vasquez énergisera Montréal

André-Constantin Passiour
Commentaires

Ça y est, les D.J. qui officieront à cette grand-messe de Pâques sont maintenant connus: la vedette incontestable sera Junior Vasquez, et il sera appuyé par Armin Van Buuren et Roger Sanchez, entre autres, tandis que le D.J. Mac Quayle se fera entendre au Unity II aux côtés de Stéphan Grondin. Le Village ne sera donc pas en reste.

Du 16 au 21 avril, cette 9e édition du Bal en Blanc accueillera des noms prestigieux du clubbing et de la musique house. Le Palais des Congrès vibrera lors du mégaparty du 20 avril au son de plusieurs D.J.

Mais c'est vraisemblablement Junior Vasquez qui brillera sous les projecteurs. Débutant dans les années 1980, Vasquez devient vite la star du milieu gai noir et latino de New York. Il se forge ainsi un solide style house tribal qui fera sa réputation. Avec son club Sound Factory, Vasquez fait la pluie et le beau temps. Puis, en 1986, il sort son premier album, Mr Happy Go Lucky, où l'on retrouve les remixes de Madonna et John Mellencamp. Il travaillera aussi avec les Cyndi Lauper, Mariah Carey, Elton John, etc. En 1995, avec l'arrivée au pouvoir du maire Giuliani, le Sound Factory ferme. Mais Junior débute une nouvelle carrière, faisant le tour des clubs à la mode (Tunnel, Twilo, Earth, etc.) et des circuit parties un peu partout en Europe et en Amérique du Nord. Grâce à ces tournées, il acquiert encore plus le respect des clubbers et des vedettes, et Earth Music 2, concocté par ce D.J./producteur, devient un CD convoité. Accompagnant Junior, Roger Sanchez, un autre D.J. new-yorkais d'origine latino, Mark Oliver et Armin Van Buuren, de Hollande, feront passer des heures mémorables aux fêtards.

Originaire d'Écosse, Oliver s'est installé à Toronto où il a été le premier D.J. au Canada à propager le rave. À la base techno et acid house, le style d'Oliver ne cesse de se raffiner, et ce, pour le plus grand plaisir de ses fans. En nomination aux derniers Grammy Awards, Sanchez s'est mérité les honneurs aux clubs Tunnel et Ego Trip, puis pour les productions de Strictly Rythm. Sanchez a travaillé par la suite avec une foule d'artistes allant de Janet Jackson à Soul II Soul.

D.J. Armin, quant à lui, a commencé à spinner en 1995 à l'âge de 19 ans et n'a cessé d'attirer l'attention sur le continent européen puis ailleurs. Après de multiples collaborations à des mixes et remixes, Armin est devenu la coqueluche, non seulement des festivals house d'été, dont celui d’Ibiza, mais aussi de nombreux partys à travers le monde.

Cependant, avant l'événement du Palais des Congrès, le Unity II ouvrira ses portes au D.J. Mac Quayle, le 17 avril. Producteur ayant signé plus de 30 titres qui ont atteint le No 1 au palmarès dance du Billboard, Quayle, qui est le partenaire studio de Hex Hector (HQ 2), est un remixeur émérite des Madonna, Janet Jackson, Whitney Houston et Sheryl Crowe, entre autres. Une performance qui ne manquera pas de séduire avec son deep-funky-tribal-techno. Le D.J. bien connu Stéphan Grondin sera aussi de la partie ce soir-là.
Enfin, pour certains, la cerise sur le gâteau pourrait bien être la venue probable, mais non confirmée, d'une star érotique des vidéos Titan pour une soirée intitulée Hustler White, au Parking, le 16 avril. Des D.J. invités y ajouteront leur touche pour faire danser les spectateurs...

Info pour le Bal en Blanc: (514) 840-9164 ou www.balenblanc.com ou Admission (514) 790-1245.

 

  Envoyer cet article

Bal en blanc

Junior Vasquez énergisera Montréal

Du 16 au 21 avril, cette 9e édition du Bal en Blanc accueillera des noms prestigieux du clubbing et (...)

Publié le 10 avril 2003

par André-Constantin Passiour