Investissements de l'arrondissement de Ville-Marie

La revitalisation s'accélère en vue des Jeux Gais

André-Constantin Passiour
Commentaires

Bien que certains chiffres avaient déjà été avancés, le président de l'arrondissement de Ville-Marie, Martin Lemay, a annoncé officiellement un investissement massif de 3 M$ pour des travaux de réfection du mobilier urbain et de rénovations des édifices commerciaux, surtout dans la partie est de l'arrondissement. La rue Sainte-Catherine sera ainsi parée de ses plus beaux atours pour recevoir les Jeux gais de 2006.

Lors d'un dîner-conférence tenu conjointement par la Chambre de commerce gaie du Québec (CCGQ) et la Jeune chambre de commerce de Montréal le 21 novembre, M. Lemay a d'abord dressé un portrait de l'arrondissement dont les trois districts incluent le centre-ville, le Quartier chinois, le Vieux-Montréal, le Village gai, une partie du Quartier latin et les abords du pont Jacques-Cartier, entre autres. Un arrondissement qui compte donc plus de 85 000 habitants parmi lesquels on retrouve à la fois les plus riches et les plus pauvres du Canada et du Québec. Ce qui a fait dire au conseiller de Saint-Jacques, Robert Laramée, "[...] que l'on a besoin de tous pour créer une vie dynamique dans Ville-Marie".

Un quartier redynamisé
Lors de son discours, M. Lemay, qui est également conseiller du district de Sainte-Marie, annonçait la création d'un nouveau POC (Programme opération commerce), qui servira à la rénovation de commerces et de façades dans plusieurs secteurs, soit sur la rue Sainte-Catherine Ouest près de l'ancien Forum, sur Ontario aux abords du pont ainsi que sur la rue Sainte-Catherine Est, entre Berri et De Lorimier dans le Village gai. "Nous croyons ainsi répondre aux besoins qui se sont fait entendre au cours de la dernière année", a dit M. Lemay.
En complément à ce programme, une somme additionnelle de 700 000$ sera investie pour soutenir le remembrement de la trame commerciale dans l'Est de l'arrondissement. "Ces investissements de 2 millions de dollars que je viens d'annoncer contribueront à dynamiser la vie de ces quartiers et les projets économiques locaux", a ajouté le président de l'arrondissement.

Un engagement ferme
Dans son discours, Martin Lemay a de nouveau rappelé aux convives l'importance que l'arrondissement accorde à la tenue des Jeux Gais et les ressources qu'il est prêt à consentir pour faire de ce coeur de Montréal, et du Village en particulier, un lieu accueillant pour les participants et les touristes. "[...] L'obtention des Jeux gais, c'est la consécration du caractère unique de Montréal et la confirmation du dynamisme de la communauté gaie et lesbienne d'ici. [...] En 2006, le Village et tout Montréal accueilleront des délégations provenant de tous les continents. À cet égard, l'arrondissement de Ville-Marie entend soutenir les efforts de la communauté qui mettra tout en oeuvre pour tenir ce rendez-vous de calibre mondial", a-t-il dit.

Ainsi, en plus de la rénovation de façades, au moins 600 000$ seront accordés à la réfection du mobilier urbain dans le Village (trottoirs, plantation d'arbres, lampadaires, etc.), tandis qu'un autre 450 000$ sera investi dans le réaménagement des parcs de l'Espoir et Campbell. "Cet investissement se réalisera entre 2003 et 2005 afin que le quartier soit prêt à accueillir les visiteurs du monde entier en 2006", a souligné M. Lemay. Le carré Viger aussi bénéficie d’un "lifting" d'une valeur de 850 000$, et ce, à la demande du conseiller de Saint-Jacques. On veut faire de cet espace un pôle central dans l'axe des Jeux qui s'étendra du Palais des congrès au Stade olympique, en passant par le Village.

Le Comité organisateur Montréal 2006 a confirmé que de l'animation et des spectacles pourraient se tenir autant au Carré Viger qu'à la Place Émilie-Gamelin, activités qui seraient offertes conjointement avec Divers/Cité, puisque les jeux auront lieu durant les festivités de la Fierté. Il va sans dire que de telles nouvelles ont suscité de chauds applaudissements de la part des 130 convives rassemblés dans une salle du tout nouvel hôtel Sofitel Montréal.

"Il n'y avait pas là de surprises, dans le sens que les 1,2 M$ qui seront investis dans le Village avaient déjà été avancés. Mais, pour nous, cela est une confirmation officielle et la concrétisation de ce qui s'en vient et des travaux qui commenceront bientôt", de commenter le directeur général de l'Association des commerçants et professionnels du Village (ACPV), Paul Haince.

"Ces programmes de rénovation des façades et du mobilier urbain vont contribuer à améliorer le Village et à donner aux édifices une valeur architecturale, et je suis sûr que les gens pourront découvrir des bijoux d'architecture. Cela va également nous aider dans les efforts que nous faisons afin de promouvoir le Village sur les plans économique et touristique", d'ajouter, pour sa part, le président de la CCGQ, Me Louis Charron.
Et il semblerait que les commerçants et propriétaires d'édifices soient enthousiastes face à cette nouvelle initiative. Selon M. Haince, à la suite de l'annonce de M. Lemay, les dossiers de demandes s'accumuleraient déjà sur son bureau alors que la date officielle d'ouverture des dossiers n'est que le 1er janvier 2003. Rappelons que le POC paye les coûts de rénovation à hauteur de 66% de la somme totale, le reste étant déboursé par les marchands ou les propriétaires.

 

  Envoyer cet article

Investissements de l'arrondissement de Ville-Marie

La revitalisation s'accélère en vue des Jeux Gais

Lors d'un dîner-conférence tenu conjointement par la Chambre de commerce gaie du Québec (CCGQ) et la (...)

Publié le 19 décembre 2002

par André-Constantin Passiour