Le fondateur de la Mattachine Society s’éteint

Henry Hay décède à l’âge de 90 ans

Commentaires

Activiste, chef spirituel du mouvement gai et fondateur de la Mattachine Society, Henry Hay est décédé à Los Angeles à l’âge de 90 ans, le 24 octobre dernier.

Sa famille émigra d’Angleterre pour s’installer en Californie alors qu’il était tout jeune enfant. Il fit ses études à la Stanford University, où il se joignit au Parti Communiste américain. Déjà très actif sexuellement avec d’autres hommes dès son adolescence, il avoua son homosexualité aus dirigeants du parti qui lui conseillèrent de se taire et surtout de se ranger. Fortement influencé, il épousa Anna Platky l’année suivante. À partir de la fin des années 40, il devint pourtant l’un des militants gais les plus connus des États-Unis en créant, le 11 novembre 1950, la société qui allait devenir Mattachine, dont il organisa les premières rencontres. Mattachine — dont les membres fondateurs incluaient Dale Jennings, Rudi Gernreich, Stan Witt, Bob Hull et Chuck Rowland — avait pour but le soutien et surtout la reconnaissance des droits de rencontre pour les homosexuels en Californie, à une époque où les relations sexuelles entre personnes du même sexe étaient condamnables à 20 ans de prison ou à des "cures de réhabilitation psychologique" qui consistaient à subir de violents traitements d’électro chocs et d’éventuelles castrations. Harcelé par la police ou les médias, le groupe continua néanmoins ses rencontres, ses déclarations fracassantes au courant des années 50 et 60 et servit de modèle, aux États-Unis comme au Canada, pour les futures organisations de militants gais.

Désillusionné par son organisation, à laquelle il reprochait ses attitudes conservatrices du début, il la quitta pour étudier la culture nord-amérindienne où il rencontra son futur amoureux, le scientifique John Burnside. Avec lui, il fonda le "Circle Love of Companions", qui organisa les principales manifestations homosexuelles des années 60 aux États-Unis qui menèrent — en 1970 — à l’implantation du Gay Liberation à Los Angeles. Burnside et Hay déménagèrent au Nouveau-Mexique et y fondèrent le premier groupe de soutien pour gais et lesbiennes victimes de violence discriminatoire. Dès lors, Hay et Burnside furent considérés commes des gourous importants du militantisme gai en Amérique du Nord, étant présents aux principales manifestations partout aux États-Unis depuis la fin des années 70. Récemment, Henry Hay fut l’objet d’un documentaire, Hope Along the Wind: The Life of Harry Hay, qui remportait cet été le prix du meilleur film documentaire au Festival du film gai de San Francisco, ainsi qu’à celui de Philadelphie.

 

  Envoyer cet article

Le fondateur de la Mattachine Society s’éteint

Henry Hay décède à l’âge de 90 ans

Sa famille émigra d’Angleterre pour s’installer en Californie alors qu’il était tout jeune enfant. I (...)

Publié le 12 décembre 2002

par