La fin des expos au Roy d’Carreau

André-Constantin Passiour
Commentaires

Le 19 septembre dernier avait lieu un dernier vernissage au bed & breakfast et galerie d'art le Roy d'Carreau. Pour l'occasion, l'auberge exposait les oeuvres du sculpteur Joël Prévost, un Québécois qui réside depuis quelques années à Vancouver.

Un bon nombre de personnes s'étaient déplacées pour voir l'artiste sculpter une oeuvre à partir d'un modèle vivant. Le Roy d'Carreau était aussi rempli d'une quinzaine d'oeuvres en plâtre que l'artiste a transportées lui-même, en auto, de Vancouver à Montréal. Tout un périple pour s'assurer que ces oeuvres gracieuses et sensuelles de torses masculins arrivent à destination sans égratignures. Le soleil et la chaleur étaient donc au rendez-vous dans la cour de l'auberge où M. Prévost et son modèle s'étaient installés sous le regard amusé des visiteurs. Malheureusement pour les artistes, c'était la dernière exposition que présentaient les propriétaires de l'auberge de la rue Amherst, Richard Soucy et Duane Kindness. En effet, à partir du 20 septembre, le guest house était officiellement mis en vente. "Cela fait six ans, de manière intense, que l'on s'est occupé à rénover la bâtisse et à accueillir les touristes. Donc, après tout cela, on voulait prendre des vacances et retrouver un peu de liberté, chose qui nous manquait beaucoup", de commenter M. Soucy. Au cours de ces années, MM. Soucy et Kindness ont fait oeuvre d'appui aux artistes et surtout aux jeunes en leur donnant la chance d'exposer "une première fois", ce qui n'est pas toujours facile. "Cela fut une bonne expérience pour nous, continue M. Soucy. On espère que cela a pu aider les artistes. Je crois qu'on a pu leur donner un coup de pouce en exposant leurs créations et en les aidant à se trouver des galeries ou d'autres expos." Après la vente de l'ancienne demeure-atelier de Marcel Barbeau, ses propriétaires analyseront la possibilité de se lancer dans de nouveaux projets. "Ce sera peut-être pour le printemps, on verra", a dit M. Soucy

 

  Envoyer cet article

La fin des expos au Roy d’Carreau

Un bon nombre de personnes s'étaient déplacées pour voir l'artiste sculpter une oeuvre à partir d'un (...)

Publié le 24 octobre 2002

par André-Constantin Passiour