Pression au max!

Expo du Black & Blue : du 10 au 13 octobre

André-Constantin Passiour
Commentaires
Des changements sont dans l'air pour cette nouvelle exposition du Black & Blue. Si l'on retrouvera encore une trentaine d'artistes, la formule, elle, est quelque peu modifiée. On quitte l'Hôtel des Gouverneurs pour le Cabaret Mado et son atmosphère plus détendue et éclatée, une idée de l'organisatrice principale et artiste Katia Coric.

Un vent de changement a soufflé sur cette sixième exposition dans le cadre du festival Black & Blue. Du 10 au 13 octobre, elle se transportera au Cabaret Mado après avoir séjourné pendant trois ans à l'Hôtel des Gouverneurs de la Place Dupuis. "Cette année, on veut faire quelque chose de moins empesé, qui ressemble plus à un party. Il faut changer de temps en temps pour rendre l'exposition plus dynamique et amener de la nouveauté dans le concept. À l'hôtel, il y avait de l'espace pour accrocher les oeuvres, mais l'ambiance demeurait un peu stricte. Chez Mado, ce sera plus fou et éclaté. Je crois que les artistes et les gens vont vraiment s'y amuser", indique Mme Coric.

Le cocktail de lancement d'ailleurs ne sera pas ordinaire du tout. Le vendredi, une dizaine d'artistes créeront leurs oeuvres sur place, en deux heures, lors d'une peinture en direct. "Ce sera comme dans le temps, aux Foufounes Électriques", d'ajouter avec un brin d'espièglerie la commissaire de l'expo. D'où le thème très approprié de "Full Pressure". Pour ajouter à la pression des artistes, Mado y sera et passera ses commentaires sur les pauvres créateurs... Zilon, Martial, Hermès, Lydia Lukidis (Cosmic Angels), Frédéric Méché (de France), John McRae (d'Australie) et Nadine Star, entre autres, ont accepté de relever le défi.
Parmi les autres artistes, on aura le bonheur de retrouver les fidèles Yvon Goulet, Michel Bazinet, Luc Richard et Alain Bonnes tandis que Adria Collins (photos), Marie-Danielle LeBlanc (lithographies), Pascal Hoenig (peinture) et Benoît Gobeil (peinture) comptent parmi les nouvelles recrues. D'ici la tenue de l'événement, d'autres artistes se joindront à eux, bien entendu.

L'encan traditionnel du dimanche (le 13 octobre) sera animé par nulle autre que Mado elle-même pour une vente aux enchères pas comme les autres. Parions qu'elle y mettra plus que son grain de sel... Et c'est tant mieux puisque l'an dernier, malheureusement, les gens ne s'étaient pas déplacés comme par le passé, car en plus de la température maussade, la morosité de l’après 11 septembre s'était installée. Peut-être craintifs face à l'économie, à ce moment-là, les gens avaient moins acheté.

"Mais le but est de faire participer les artistes, de les promouvoir, de montrer leurs œuvres au public, et ce, même si on ne vend pas une seule toile. C'est ça l'important", affirme Mme Coric qui exposera également une toile. Bien entendu, faut-il le rappeler, l'expo et l'encan servent aussi à amasser des fonds pour les personnes atteintes du VIH/sida. En 2001, l'encan de l'expo "Identité" avait rapporté 7 500$ à la Fondation BBCM.

Pour plus d'infos sur cette sixième édition de l'expo du Black & Blue : (514) 875-7026 poste 203 ou www.bbcm.org.