Stock : Bar de danseurs nus

Contretemps administratif pour le Stock Bar

Yves Lafontaine
Commentaires

Comme sans doute plusieurs habitués des bars de danseurs nus, vous avez peut-être remarqué que depuis le 15 juillet dernier, les spectacles érotiques du bar Stock n’ont plus lieu à la nouvelle adresse rue Sainte-Catherine (dans l’ancien Unity Pub), mais sont revenus à l’ancienne adresse, rue Saint André. Nous avons rencontré Sylvain Senécal, le propriétaire du Stock bar pour qu’il nous explique les raisons de ce retour qui se veut temporaire, doit-on spécifier.

Lorsque Sylvain Senécal a pris la décision de déménager sur la rue Sainte-Catherine son populaire bar de danseur de la rue Saint-André, ses avocats avaient pris la peine de s’assurer qu’il obtiendrait les permissions nécessaires pour le déménagement et pour opérer un établissement produisant des spectacles érotiques. Les demandes pour les différents permis avaient été faites et tout semblait aller pour le mieux.

En attendant que le nouveau permis de boisson soit émis au nom du Stock Bar, il avait été convenu que le Stock allait opérer temporairement, comme c’est souvent le cas, avec le permis de l’ancien établissement du 1171, soit celui du Pub Unity. C’était sans compter une petite clause, signée par les promoteurs du Pub Unity lors de son ouverture, pour obtenir le précieux permis de boisson et les empéchant d’offrir des spectacles érotiques.
Mis au courant de l’existence de cette ordonnance, la Régie a donc contacté M. Senécal pour lui faire savoir qu’il ne pouvait opérer avec ce permis, même temporairement, et qu’il devait attendre la réception du nouveau permis permanent. Devant cette tuile imprévue, il lui fallait choisir entre arrêter temporairement les spectacles érotiques ou simplement les renvoyer dans l’ancien local du Stock, rue Saint-André, pour lequel M. Senécal détient toujours un permis d’alcool pour établissement avec spectacles érotiques.

"La demande a été faite il y a déjà plusieurs semaines, mais comme il s’agit d’une modifications de permis, les délais de publications et d’auditions sont plus longs". M. Senécal prend toutefois toute cette affaire avec philosophie et se dit que de toute façon, les spectacles érotiques reviendront donc très prochainement sur la rue Sainte-Catherine. "Ce sera dès que le permis permanent du Stock pour le 1171 sera émis par la Régie des Alcools, ce qui devrait prendre au maximum deux mois". D’ici là, les deux adresses seront ouvertes tous les jours, de 15h à 3h, bien que les spectacles érotiques seront concentrés sur Saint-André. Rappelons que la décision de déménager le commerce a d’abord été prise en accord avec la ville qui voulait redonner à la rue Saint-André une vocation plus résidentielle.

 

  Envoyer cet article

Stock : Bar de danseurs nus

Contretemps administratif pour le Stock Bar

Lorsque Sylvain Senécal a pris la décision de déménager sur la rue Sainte-Catherine son populaire ba (...)

Publié le 01 août 2002

par Yves Lafontaine