Pour le mariage et l’union civile

Clarifications du couple Hendricks-LeBœuf

Yves Lafontaine
Commentaires

À la suite de la publication dans certains quotidiens d’une dépêche de la Presse canadienne concernant la position du couple Hendricks-LeBoeuf au sujet de l’union civile et qui pouvait porter à diverses interprétations, nous avons rencontré le couple pour que les deux hommes puissent dissiper tout malentendu qui aurait pu surgir. "Le 22 mars dernier, à la demande de la juge Louise Lemelin de la Cour supérieure du Québec, nous avons comparu, Michael et moi, au

Palais de justice", explique René LeBœuf. "La juge Lemelin désirait entendre les arguments de toutes les parties sur l’impact du projet de loi concernant l’union civile au Québec sur la question de l’accès au mariage civil pour les couples de même sexe", poursuit Michael Hendricks. La plupart des télés y étaient, mais pas les trois quotidiens francophones (Le Devoir, La Presse et Le Journal de Montréal), qui ont repris le lendemain un reportage erroné de la Presse canadienne, affirmant que le couple rejetait le projet d’union civile, alors que "nous avons dit sous serment que nous avions l'intention de nous unir civilement, si jamais la loi était adoptée", de continuer René. Pour le couple LeBoeuf- Hendricks, visiblement mal à l’aise avec cette affaire, tous les couples, hétérosexuels ou homosexuels, devraient avoir accès aux mêmes statuts conjugaux et aux mêmes droits parentaux. Reconnaissant que l’union civile sera une avancée importante pour les couples de même sexe et les familles homoparentales, ils désirent néanmoins, et en toute légitimité, pouvoir se marier civilement. "Pour nous, le mariage civil signifie la reconnaissance sociale complète de notre relation et donc la citoyenneté entière pour tous les couples de même sexe du Canada", plaide Michael. Rappelons que seul le mariage offre une reconnaissance interprovinciale (et dans certains cas) internationale en droit privé et que les conditions de fond du mariage sont de compétence fédérale.

 

  Envoyer cet article

Pour le mariage et l’union civile

Clarifications du couple Hendricks-LeBœuf

Palais de justice", explique René LeBœuf. "La juge Lemelin désirait entendre les arguments de toutes (...)

Publié le 16 mai 2002

par Yves Lafontaine