Procès de l'agresseur du couple de Pointe-Claire

Tout un revirement

André-Constantin Passiour
Commentaires
La saga entourant le procès de Robert Walker, le présumé agresseur de Theo Wouters et Roger Thibault, se poursuit. L'audition de la cause, qui devait se dérouler du 20 au 21 novembre, au Palais de justice de Montréal, a été reportée lorsque Walker a perdu son droit d'être représenté par des avocats de l'aide juridique. Les procureurs avaient donc demandé un délai à la juge Isabelle Rheault et une audition proforma s'est tenue le 10 décembre. Les deux conjoints devront donc patienter encore avant que l'affaire ne se termine. Rien ne laissait supposer au couple Thibault-Wouters que leur première journée en cour puisse prendre une telle allure. Des amis et partisans s'étaient présentés à la salle d'audience. Le couple Michael Hendricks et Roger LeBoeuf, qui se bat pour le droit au mariage, était également là, en signe d’appui. Le magistrat avait à peine pris place sur le banc que les avocats Salvatore Mascia et Michel Leclerc l'informaient qu'ils ne pouvaient plus représenter Walker. Le procès s'arrêtait donc abruptement. "Ah! mon Dieu, quelle journée absolument incroyable. C'était tout à fait inattendu, quelle tournure, nous n'en revenons pas", a dit encore sous le choc Theo Wouters.
Ce serait l'enquêteur du SPCUM, Robert Claude, qui aurait contacté l'aide juridique. Il aurait demandé une révision du droit de Walker à être défendu par ses avocats. Le prévenu aurait ainsi perdu ce droit à une défense gratuite quelques jours avant l'audition. Toutefois, Walker a lui aussi demandé une révision.

Par ailleurs, la demeure du couple a été la cible de vandales à deux reprises en novembre. Des adolescents du voisinage auraient, selon M. Wouters, jeté des oeufs sur leur propriété. "Ils ont lancé deux douzaines d'oeufs sur la maison et l'auto, ils ont même laissé les contenants sur notre pelouse!" a indiqué le résidant de Pointe-Claire. De plus, des individus ont lancé une pierre dans la vitre arrière de l’auto de M. Wouters. La vitre a éclaté en éclats qui est alors volé. Coûts des dommages, plus de 1000$. Le Service de police de la CUM enquêterait sur tous ces événements

C'est donc avec nervosité et hâte que le couple attend que le tout soit terminé afin de revenir à une vie normale. M. Wouters en appelle cependant à la solidarité de toute la communauté: "Il faut que la communauté s'unisse, resserre les rangs et démontre sa solidarité pour que de telles choses ne se reproduisent pas. Que les gens sachent que l'on peut exercer des pressions. Il faut que la violence contre les gais s'arrête. Regardez ce qui est arrivé à Vancouver, comme c'est triste; il faut que ça s'arrête, cette violence. Nous aussi, nous sommes fatigués."

M. Wouters faisait référence à un gai assassiné dans le parc Stanley de Vancouver réputé pour être un endroit de drague, le samedi 24 novembre dernier. Le corps dénudé de l'homme avait été retrouvé le lendemain matin par des promeneurs.

"Je suis malade, j’ai une pneumonie qui traîne et je dois avouer que mon moral est au plus bas et tous ces événements ne nous aident pas du tout. J’espère que justice sera faîte, rapidement parce que nou n’en pouvons plus" a commenté la voix presque éteinte M. Thibault.