Les suites du salon international de l’auto de Montréal

Le bal des débutantes

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Lors du 34e Salon international de l'auto de Montréal (SIAM), les manufacturiers ont annoncé les dates de sorties des nouveaux modèles au Canada. Comme par les années précédentes, BMW, Jaguar, Mercedes et Volvo ont réservé leurs exclusivités pour le Salon de la voiture de luxe. Mais la querelle entre les constructeurs généralistes et ceux de la voiture de luxe prendra fin cette année avec le déménagement du prochain Salon de l'auto au tout nouveau Palais des congrès agrandi. En raison du calendrier, le 35e Salon de l'auto aura lieu quelques mois après l’ouverture officielle de celui-ci, en novembre prochain. Dans le renouvellement de sa gamme amorcé il y a deux ans, la Madza 6 remplace la 626, dont la ligne et les performances commençaient à dater. Comme pour la Protegé, la 6 sera déclinée en familiale et en hatchback cinq portes. La petite sportive familiale a la cote auprès des constructeurs nippons et américains.

Après la Protegé de Mazda, la Focus de Ford, la Matrix de Toyota et la Vibe de Pontiac, Suzuki, lui aussi, entre dans la danse avec l'Aerio, une nouvelle sous-compacte remplaçant le modèle Esteem. La version familiale offrira bien davantage qu'une familiale conventionnelle, tout en affichant un style un tantinet excentrique.
Honda avait banni du Canada la Honda Civic 3 portes hatchback, privant ainsi la clientèle du modèle qui était à l'origine d'une longue lignée, dont la plus célèbre était la sportive SIR. Le tir est corrigé, puisque le coupé SIR, aux influences européennes, fait dorénavant partie de la gamme Honda Canada. Construite en Grande-Bretagne, la Civic SIR développe 160 chevaux provenant d’un puissant moteur 2,0 litres. Le changement de vitesse est situé sur le tableau de bord central pour une meilleure accessibilité et maniabilité.

Présent au Stade Olympique, Mitsubishi, la filiale de Daimler-Chrysler distribuera au Canada les mêmes modèles qu'aux États-Unis. Pour les berlines, les Lancer, Galant et Diamante composeront la gamme Mitsubishi épaulée par le coupé et le cabriolet Eclipse, par des véhicules utilitaires, le Montero et le Montero Sport.

Comment se procurer une Mini? Eh oui, elle est offerte au Québec chez les concessionnaires BMW. Il semblerait que 500 modèles soient déjà arrivés de ce côté-ci de l'Atlantique pour la modique somme de 25 000$ chacune. La version sportive, la Cooper S, a été lancée au Salon de Toronto et avoisine les 30 000$. Comme la Beetle, la mini est nettement moins abordable que sa mythique ancêtre, mais plus sexy.

Les amateurs de performance ont pu admirer la Lamborghini Murciealago, succédant à la Diablo, que seuls quelques privilégiés pourront s'offrir contre un petit chèque de 370 000$. Le Hummer, monstre du désert rendu célèbre par la Guerre du Golfe s'offre un petit frère plus civilisé, plus petit et plus élégant, le H2. Comme si Arnold Schwarzenegger, fidèle de la marque, avait troqué sa tenue commando pour un complet Armani.
Les Canadiens aiment l'automobile mais avec plus de raison que de passion. Un sondage effectué par l'Association canadienne de l'automobile auprès de 100 000 de ses membres révèle que la fiabilité est le facteur déterminant dans le choix d'un modèle ou d'une marque, bien loin devant les performances, le prix ou la consommation. Si le sondage était fait auprès des automobilistes gais, la fiabilité serait-elle le critère déterminant dans l'achat d'une auto? Oui, si j'en crois mon chum.