Musée des Beaux-Arts

Trois siècles de chefs d'œuvres italiens de Raphaël à Tiepolo

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Si vous ne pouvez vous rendre au Musée des Beaux-Arts de Budapest, Budapest viendra à vous. La collection de toiles de maîtres italiens, propriété de la Hongrie, sera présentée du 25 avril au 4 août 2002, au Musée des Beaux-Arts de Montréal : 43 tableaux qui couvrent une des périodes les plus riches de l'histoire de la peinture de la péninsule, soit du XVe jusqu'au XVIIIe siècle. Si certains noms de peintre sont connus, Titien, Raphaël, Véronèse, les oeuvres présentées le sont moins pour le grand public. En fait, à travers ce regard porté sur une page de l'histoire de la peinture italienne, se renforce l'image de l'extraordinaire liberté, de l'émulation bouillonnante, de l'incroyable souffle qui habitaient les artistes de ces époques. Que ce soit dans les portraits, les commandes officielles, les exercices obligés de représentations saintes, les sujets mythologiques, l'Italie impose par ses différentes écoles (florentine, vénitienne) son empreinte à toute l'Europe. De la Renaissance classique, avec Raphaël et Filippino Lippi, au naturalisme d'Il Romanino jusqu'au dernier grand génie de l'école vénitienne, Tiepolo, l'exposition est une invitation au voyage dans la flamboyance et le raffinement, l'intime et le grandiose, le sensuel et le mystique.

Musée des Beaux-Arts de Montréal
Du 25 avril au 4 août 2002