Les REÉR (1ère partie)

Se préparer à la retraite

Claudine Metcalfe
Commentaires
Voici venu le temps de l’année où après les réjouissances, les cadeaux, la bonne bouffe, il faut penser à notre argent! Nous savons qu’une saine gestion du portefeuille comprend les épargnes sous forme de placements, les économies qui peuvent servir de coussin en cas d’urgence, un testament en bonne et due forme, une assurance-invalidité et une assurance-vie, si besoin est. Le tout complété par un bon REÉR. Bon, on en parle tellement des REÉR que nous pensons que tout le monde en possède un gigantesque et que la retraite de tous les Canadiens est garantie par cette forme de placements… Détrompez-vous! 60 % des gens n’ont pas de régime de retraite, ni privé, ni collectif! Ce nombre semble plus important dans la communauté gaie où le style de vie tend plus vers l’immédiat que vers le vieillissement (improbable!) et la retraite.

REÉR… une question de qualité de vie
Saviez-vous que vous aurez besoin d'environ 70 % de votre revenu actuel pour vous assurer une retraite confortable? Et ce, même si votre maison sera probablement payée et que vos dépenses seront moins élevées. Évidemment, vous pourriez vous contenter de moins. Tout dépendra de votre train de vie.
Vous devez vous demander quelles seront vos sources de revenu. Votre Régime de pension du Canada (RPC), votre Régime des rentes du Québec (RRQ), ainsi que votre régime de retraite privé (si vous avez la chance d'en avoir un). Le hic, c'est que les régimes actuels du RPC et du RRQ sont déjà insuffisants pour les personnes âgées qui ne disposent pas d'autres sources de revenu. Comme le nombre de retraités doublera d'ici l'an 2020, ne comptez pas trop sur vos pensions et rentes gouvernementales quand l'heure de la retraite sonnera. Voilà pourquoi il est si important d'avoir un REÉR!

Des trucs
Selon Mme Dupuis de la Banque Nationale sise rue Sainte-Catherine, voici des trucs pour bien préparer votre retraite. Voyez, ce n’est pas sorcier!

Cotisez jeune!
Plus vous commencez jeune à cotiser régulièrement à votre REÉR, plus les fonds s'accumulent et fructifient, grâce à la magie des intérêts composés. C'est purement mathématique!

Cotisez en début d'année ou
mensuellement!
En versant votre contribution tout au début de l'année fiscale, le calcul des intérêts est beaucoup plus profitable. Si vous ne pouvez verser le plein montant en début d'année, étalez vos versements sur une base mensuelle pour profiter de l'intérêt composé. En prenant une contribution annuelle de 3 000 $ à un taux réel de 4,5 %, voyez, dans le tableau ci-dessous, comme c'est payant.

Cotisez le maximum!
Pour accumuler encore plus d'intérêts composés, essayez de verser la contribution maximale autorisée. Avec le temps, quelques centaines de dollars de plus par année pourraient représenter plus d'une centaine de milliers de dollars dans votre REÉR. Pensez-y bien!

Cotisez tout ce que vous pouvez!
N'hésitez pas à investir votre augmentation de salaire, votre prime annuelle, votre remboursement d'impôt, vos revenus de placements ou tout autre montant additionnel dans votre REÉR. Puisque les intérêts ainsi générés sont à l'abri de l'impôt, c'est vous qui y gagnez!

Empruntez pour cotiser!
Si vous ne pouvez contribuer autant que vous voulez à votre REÉR, pourquoi ne pas emprunter? Sans dépasser le montant maximal admissible au REÉR, il vous pouvez cotiser davantage en empruntant un montant équivalent au remboursement d'impôt de votre cotisation. De cette façon, vous pourrez rembourser en totalité votre prêt REÉR. Tout ce que vous avez à débourser, pour presque doubler votre cotisation, ce sont les frais minimes d'intérêt sur votre emprunt, un emprunt que vous rembourserez de toute façon rapidement, sur réceptiuon de votre retour d'impôt. Il ne vous reste ensuite qu'à profiter du capital supplémentaire qui fructifiera à l'abri de l'impôt jusqu'à votre retraite. Sur une longue période, les intérêts accumulés dans votre placement dépasseront de beaucoup le coût de votre emprunt.

Où investir?
Puisque toutes les banques, les courtiers en placements, les conseillers en assurances et autres services financiers offrent des REÉR, il est important de choisir son planificateur, parce qu’au cours de nos recherches pour préparer ce dossier, nous avons constaté que plusieurs spécialistes ne portaient pas une attention particulière à nos besoins, se contentant de répondre qu’ils offrent des services non discriminatoires… Réponse facile qui démontre peu de sensibilité à nos réalités. Alors soyez prudents et magasinez!
Cette attitude s’explique, selon Hubert Laberge, réputé comptable agréé qui œuvre au sein de la communauté depuis plusieurs années, du fait que, dès que l’on se reconnaît comme conjoint de fait, il n’y a pas, au sens de la loi fiscale, de différence entre les couples de même sexe et les couples hétérosexuels. «Il n’y a pas eu de nouveautés, dans la législation, depuis 10-15 ans! C’est pourquoi les spécialistes nous mettent, maintenant, dans le même panier.» Plusieurs gais et lesbiennes opteront tout de même pour un conseiller actif dans la communauté qui est plus sensibilisé à nos besoins spécifiques et à notre style de vie.

Le REÉR du conjoint, du nouveau pour nous
Depuis les nouvelles lois sur la reconnaissance du conjoint de fait, il est possible de souscrire à un REÉR pour son conjoint, au même titre que les couples hétérosexuels. Mme Lebreux de la Banque CIBC rappelle que c'est un REÉR émis au nom de votre conjoint ou de votre conjointe, dans lequel vous pouvez investir chaque année un montant déterminé.

Cotisez au REÉR de votre conjoint!
Vous pouvez investir la totalité ou une partie seulement de votre montant admissible annuellement dans le REÉR émis au nom de votre conjoint ou conjointe. Ce placement vous fera bénéficier des mêmes avantages fiscaux. Ainsi, vous avez droit à l’économie d’impôt habituellement consentie par un régime enregistré d’épargne-retraite.
En contribuant à un REÉR identifié au nom de votre conjoint, vous faites en sorte que le revenu familial soit partagé au moment de la retraite. Votre taux d'imposition aura alors de bonnes chances d'être inférieur à celui qui prévaudrait si vous ne comptiez que sur un seul revenu global. Moins d'impôt, c'est mieux!
Une fois à la retraite, vous paierez moins d’impôt en retirant chacun de plus petites sommes de vos fonds de retraite que si vous ne retiriez qu’un seul montant plus important du REÉR d'un seul des membres du couple. C’est ce qu’on appelle le fractionnement du revenu, et c’est un des grands avantages d’un REÉR du conjoint.
Les critères habituels de rachat s’appliquent de la même façon au REÉR du conjoint. Lorsque vous détenez un REÉR souscrit par votre conjoint ou conjointe, vous êtes réputé(e) être le ou la bénéficiaire du REÉR et le détenteur ou la détentrice des actions. Vous devez donc faire votre propre demande de rachat. Toutefois, les montants encaissés d'un REÉR du conjoint sont inclus dans les revenus du payeur jusqu'à concurrence des déductions demandées pour les contributions au REÉR du conjoint de l'année en cours et des deux années précédentes.
Par contre, comme Mme Anick Dupuis de la Banque Nationale, le rappelle, pour se prévaloir des avantages du conjoint, il faut s’inscrire au fisc comme conjoint de fait! «On serait tenté de s’inscrire comme célibataire puisque c’est facultatif. Dans l’immédiat, c’est peut-être tentant. Mais si votre conjoint décède avant vous, vous devrez payer 50% en impôt en encaissant ses REÉR parce que vous ne serez pas considéré comme son conjoint.»
Il est vrai que l’on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre !

Les avantages de cotiser tôt
Au début de l'année Épargne mensuelle À la dernière minute 5 ans 17 150,67 $ 16 849,33 $ 16 412,13 $
10 ans 38 523,54 $ 37 799,52 $ 36 864,63 $
20 ans 98 349,41 $ 97 394,96 $ 94 114,27 $
30 ans 191 257,16 $ 189 846,54 $ 183 021,21 $




Prêts REER équivalant au retour d'impôt
Par tranche de 1 000$ de placement initial
Revenu imposable Taux Prêt REER Contribution
après contribution marginal égal au totale
Entre et d'impôt 1 retour d'impôt 2
10 000$ 19 999$ 34.5% 528$ 1 528$
20 000$ 24 999$ 34.3% 521$ 1 521$
25 000$ 29 999$ 37.3% 594$ 1 594$
30 000$ 46 999$ 44.8% 811$ 1 811$
47 000$ 49 999$ 46.0% 850$ 1 850$
50 000$ 58 999$ 49.0% 959$ 1 959$
59 000$ 61 999$ 51.6% 1 066$ 2 066$
62 000$ et plus 52.2% 1 091$ 2 091$
1 Année d'imposition 1999. Pour les résidents du Québec seulement.
2 Le montant peut varier selon votre situation.