«Nos communautés en marche»

ACTES DU COLLOQUE NATIONAL

Pierre Valois
Commentaires
Tenu par les soins de la Table de concertation des lesbiennes et des gais du Québec à l’Université du Québec à Montréal, le 23 septembre 2000 Bilan général

Dans la foulée des États-généraux de 1996, la rencontre du 23 septembre à l’UQÀM a permis de discuter et redéfinir les priorités, les orientations à privilégier et les enjeux des communautés gaies et lesbiennes, dans la perspective de leur grande marche vers l’égalité.

Après le mot de bienvenue du co-président d’honneur, le député fédéral Réal Ménard, les débats ont été initiés par le discours du ministre de la Solidarité sociale du Québec, M. André Boisclair. Il y a précisé les modalités de son approche face à l’implication communautaire, qui pourrait être résumée par l’expression qu’il a employée de l’« Utopie citoyenne », inquiète d’une trop grande orthodoxie militante et ouverte sur la solidarité et la fraternité tous azimuts. M Boisclair fit aussi référence aux visions gouvernementales, dans le contexte où il était invité à titre de représentant de l’État et avait été désigné par le cabinet du Premier ministre pour intervenir au nom du gouvernement du Québec.

Louis Godbout, l’un des critiques les plus actifs de la tangente prise par M. Boisclair, après avoir obtenu de l’assemblée la possibilité de pouvoir faire état de l’« autre » vision, souleva les carences et besoins d’implication des autorités publiques. Suivirent aussitôt les débats dans les cinq ateliers portant sur l’Éducation et l’homosexualité, la Culture et l’image gaie et lesbienne, la Santé et les besoins particularisés, la Parentalité et la Conjugalité (les étapes à venir suite aux récents acquis), et l’Action sociopolitique, ou les moyens nécessaires à l’atteinte de façon rapide et optimale de l’étape ultime de l’acceptation , après celle de la tolérance.

La plénière qui suivit les ateliers permit à l’ensemble des participants de prendre connaissance des recommandations dégagées sur chaque sujet de discussion et de les discuter et compléter. Une unanimité s’est rapidement dégagée, permettant de conclure en souplesse avec l’allocution du président de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, M. Claude Filion, qui assista à la plénière, ses propos faisant ainsi suite de très près aux aspirations qui venaient d’être énoncées. La clôture des travaux a été prononcée par le co-président d’honneur du colloque, le député et leader adjoint du gouvernement du Québec, M. André Boulerice.

Il appert des résultantes, résumées dans ce qui suit, que les communautés gaies et lesbiennes entament l’étape finale dans leur lutte pour mettre fin aux discriminations qui les affectent. Leurs recommandations visent toutes à ce but du grand bond en avant qui devra déboucher sur leur atteinte à l’égalité citoyenne.

1. Atelier conjugualité et parentalité

2. Atelier éducation et homosexualité

3. Atelier action socioculturelle

4. Atelier action sociopolitique

5. Atelier science et santé gaie


PLÉNIÈRE
Recommandations ajoutées en plénière :

- que l’on fasse auprès des immigrants, via les COFI, une éducation à la tolérance et à la réalité gaie et lesbienne du Québec.

- que dans les forums de discussions futurs, soient inclus les porte-parole des groupes anglophones et les allophones.

- qu’on sollicite l’appui de partenaires sociaux autres que les élus gouvernementaux pour travailler efficacement dans nos dossiers.

- que le Gouvernement du Québec répartisse équitablement les ressources financières entre les groupes de lesbiennes et les groupes d’hommes gais (ex. : pour la constitution d’archives lesbiennes).

_______________________

Principaux collaborateurs à la tenue du colloque et aux ateliers

Animateurs et secrétaires d’ateliers :
Conjugalité et parentalité : Irène Demczuk et Sandra Trottier
Science et Santé lesbienne et gaie : Diane Hefferman et René Lavoie (animateurs dans les deux sous-ateliers)
Éducation : Paul Trottier et André Patry
Action socioculturelle: Line Chamberland et Rolande Anctil
Action sociopolitique : Laurent McCutcheon et Gilles LeBoutillier

Coordonnateur général : Pierre Valois
Collaborateur Répitss/UQÀM : Alain S. Thibeault
Secrétaire : Lise Fortier

Responsable de la production de ce document : Pierre Valois 23 janvier 2001