Changement de cap à la CSDM

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Grosse révolution à la Commission scolaire de Montréal qui, jusqu'au 10 octobre dernier, s'était montré totalement réfractaire à parler d'homosexualité.

Pourtant, lors d'un conseil des commissaires et à la suite des représentations de différents organismes gais, les commissaires ont voté une résolution à l'unanimité pour la création d'une table de travail pour qu'enfin on puisse parler d'homosexualité dans les écoles de la plus grande commission scolaire du Québec. Par le passé, la CSDM avait refusé, entre autres, que des organismes, comme le Projet 10 ou le GRIS, viennent démystifier l'homosexualité auprès des jeunes. La résolution voté en faveur de la création d'un comité de travail, courageusement orchestrée par le commissaire ouvertement gai Paul Trottier, démontre un profond changement et, sans doute, de l'ouverture d'esprit d'une partie des commissaires les plus conservateurs. Ce comité de travail regroupera à une même table, des commissaires, des représentants de l'alliance des professeurs, du Projet 10, du GRIS, de Gai Écoute et de la Table de concertation des gais et des lesbiennes du Québec. La présence d'organismes communautaires devrait sûrement transformer les bonnes intentions de la CSDM en un ensemble de mesures et d'actions concrètes. Des recommandations sont attendues pour 2001.

 

  Envoyer cet article

Changement de cap à la CSDM

Pourtant, lors d'un conseil des commissaires et à la suite des représentations de différents organis (...)

Publié le 04 février 2002

par Denis-Daniel Boullé