Bernard Landry présente son équipe

Yves Lafontaine
Commentaires

Le nouveau premier ministre du Québec, Bernard Landry, a présenté les membres de son nouveau Conseil des ministres, qui comprend 23 ministres et quatre secrétaires d'État.

Vingt-deux ministres restent en poste, mais seulement sept conservent leur portefeuille, dont Louise Harel, Guy Chevrette et Jacques Brassard. Il y aussi 15 nouvelles affectations et un nouveau venu, Richard Legendre, ministre délégué au Tourisme, au Loisir et au Sport, que certains organismes comme Divers/ Cité et Montréal 2006 vont sans aucun doute rencontrer prochainement. Bernard Landry a décidé de créer des postes de secrétaires d'État, auront comme responsabilité d'appuyer certains ministres dans des secteurs privilégiés par le gouvernement. Ils pourront siéger au Conseil des ministres et aux comités ministériels de coordination. Parmi ces nouveaux secrétaires d'État, le député ouvertement gai de Sainte-Marie-Saint-Jacques, M. André Boulerice, sera responsable de l'Accueil et de l'Intégration des immigrants. Cette nomination l'amènera à lutter contre toutes les formes d'exclusion, a-t-il déclaré à un journaliste de La Presse. Seul ministre ouvertement gai, André Boisclair, qui était au ministère de la Solidarité sociale, se retrouve à l'Environnement. Le Conseil des ministres comptera neuf femmes. Comme prévu, Pauline Marois devient vice-première ministre et ministre des Finances, mais aussi ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie. Du coup, elle s’impose comme l'une des femmes les plus puissantes de l'histoire politique du Québec en devenant le numéro deux au gouvernement du Québec. Rémy Trudel quitte l'Agriculture pour la Santé. Louise Beaudoin reste aux Relations internationales, mais elle n'est plus responsable de la Charte de la langue française. C'est Diane Lemieux qui en hérite, en plus de la Culture et des Communications et de l'Autoroute de l'information, alors que Agnès Maltais devient ministre déléguée à la Santé et aux Services sociaux. Jean Rochon succède à Diane Lemieux au ministère du Travail et de l'Emploi. Il s'occupera aussi de la Solidarité sociale, ministère qui subventionne certains groupes communautaires gais. La ministre Linda Goupil quitte la Justice. Elle dirigera un nouveau ministère, soit celui de la Famille et de l'Enfance, et sera aussi responsable de la Condition féminine et des Ainés. Paul Bégin occupera le siège de Mme Goupil à la Justice. Dans son discours qui a suivi son assermentation, le nouveau premier ministre, Bernard Landry, a insisté sur la dimension sociale de l'action de son gouvernement, notamment la lutte à la pauvreté et le développement des régions. Il a aussi insisté sur le fait que le gouvernement va continuer à faire la promotion de la souveraineté tout en s'acquittant de ses tâches administratives.

 

  Envoyer cet article

Bernard Landry présente son équipe

Vingt-deux ministres restent en poste, mais seulement sept conservent leur portefeuille, dont Louise (...)

Publié le 04 février 2002

par Yves Lafontaine