Les assurances, qu’est-ce que ça donne?

Claudine Metcalfe
Commentaires
Pourquoi prendre une assurance ? Notre système social semble être complet pour plusieurs, la protection des Québécois est correcte. On n’a qu’à penser à tous les régimes sociaux qui nous coûtent une fortune : la Régie des rentes, la CSST, l’assurance-emploi, l’assurance-emploi en cas d’invalidité, la Société de l’assurance-automobile, l’IVAC (indemnisation en cas d’actes criminels), la régie de l’assurance-maladie et tous les autres programmes ayant pour but la justice sociale. Pourquoi alors prendre de l’assurance privée? Afin de calmer notre insécurité, pour pallier toute éventualité, parce que tout s’assure et se protège. Cela est bon pour TOUT, pas juste pour la santé. Il existe des assurances pour les soins vétérinaires, en cas de perte d’emploi, pour assurer une partie de votre corps (par exemple, un mannequin peut faire assurer ses jambes ou son visage, car s’il lui arrive un accident, il ne peut plus travailler), assurances civiles (si un accident ou une erreur vous rend invalide), assurance pour les administrateurs d’organisme, assurances professionnelles (pour payer n’importe quelle action en justice d’un client insatisfait), assurance mutilation, assurance pour les aînés, pour les jeunes et les étudiants, assurance agricole (pour pallier un désastre climatique), assurance salaire intégrée et non intégrée.
La Société d’assurance-dépôts du Canada protège vos actifs à la banque jusqu’à 60 000$, votre avenir peut «être assuré» en posant chacune des pierres d’assise de votre plan financier, une assurance-vie est disponible pour chaque prêt personnel ou hypothèque ainsi que des programmes de protection en cas de maladie grave (malheureusement remplis de restrictions).
Il ne manque que l’assurance-amour, où un conjoint recevrait une indemnité en cas de rupture… À bien y penser, en cherchant un peu, je ne serais pas surprise que cela existe déjà.
Le but de l’assurance est d’avoir une protection qui vous donne les outils pour vivre le plus possible comme si rien ne s’était passé : une indemnité pour retrouver l’état avant l’accident ou le désastre. Cette indemnité est une prime en argent, des soins de santé, des traitements ou une somme d’argent pour vos descendants pour qu’ils continuent d’avoir le même genre de train de vie, entre autres.
La première chose à faire, avant de prendre une décision pour vos assurances, consiste à analyser vos besoins. «C'est l'étape la plus importante dans la souscription d'une protection d'assurance. Car une fois que votre objectif ou besoin est bien cerné, trouver une solution est relativement facile. Il y a une solution à presque tous les budgets», dit Stéphane Prévost, chez Servie Pro.

L’assurance personnelle
Cette analyse se divise en trois types : soit les besoins en cas de décès, en cas d'invalidité et pour planifier la retraite.
Il faut penser à tous les soins paramédicaux qui ne sont pas couverts par les gouvernements: assurance-voyage, soins et examen de la vue, assistance voyage, l’assurance-vie, l’assurance-salaire, les frais d'hospitalisation, médicaux et paramédicaux, les soins dentaires, soins de longue durée en cas de maladie grave, les frais reliés à une hospitalisation, chambre privée ou semi-privée, spécialistes (chiropraticien, acuponcteur, naturopathe, psychologue, etc.), ambulance, location d’équipement pour les soins (fauteuil roulant, bande herniaire, soulier orthopédique, orthèse, appareil auditif) et l’aide à domicile.
Les trois plus importants types d’assurance sont : l’assurance-vie entière, l’assurance temporaire et l’assurance-vie universelle.
L'assurance-vie entière est une assurance dont la prime et le capital sont fixes et garantis à vie.
L'assurance temporaire est une assurance que l'on prend temporairement, comme une assurance vol ou incendie. Elle est conçue «au cas où», pas pour faire du capital. La prime est moins élevée qu'une vie entière, mais augmente avec l'âge. Il n' y a généralement aucune valeur de rachat et le capital est garanti.
L'assurance-vie universelle est une assurance-vie standard (de type T100, entière ou temporaire) combinée à un placement de différents types (bourse, obligations, capital en placement garanti) selon la compagnie et les fonds disponibles. On peut la considérer comme un abri fiscal, car elle peut être disponible sous forme enregistrée ou non enregistrée pour l'impôt. Mais peu importe la forme choisie, les intérêts accumulés dans ce genre de police ne sont imposables qu'à l’encaissement.
Pour prévenir les conséquences de maladies graves, il existe une protection qui vous donne un montant fixe et unique en pareil cas. Cela peut être fort utile si la maladie vient vous frapper, par exemple à la suite d’un diagnostic de cancer généralisé. Une prime mensuelle est alors versée, ce qui aide à payer le loyer et les comptes en plus des besoins spéciaux en soins de santé.
Il existe aussi des programmes de rachat d’assurance-vie, en tout ou en partie, pour profiter de votre argent tout de suite.

L’assurance-placement
Il existe en assurance de personnes plusieurs sortes de placements. La majorité des placement, enregistrés ou non, sont offerts sous différentes formes (REÉR, CRI, etc.) et les placements dits garantis, soit le capital et le rendement, communément appelé CPG. Ce genre de placement était fort populaire il y a environ 10 ans, car les taux d'intérêt étaient bons. Mais maintenant, avec les taux d'intérêt actuels, c'est beaucoup moins intéressant.
Selon Stéphane Prévost, les deux formes de placements à la mode et rentables aujourd’hui sont les fonds distincts et les fonds communs de placement. Les fonds distincts équivalent à des fonds communs de placement, mais sont distribués par les compagnies d'assurances. Le rendement est en général intéressant. Il existe plusieurs options disponibles à cette forme de placement. Ils ont l’avantage d’être à l’abri des créanciers lorsque le bénéficiaire y est désigné, et les rendements sont tout aussi performants que ceux des fonds communs de placement, chacun ayant des avantages selon les besoins de l’investisseur.
Les fonds communs de placement sont les plus populaires présentement, mais ils peuvent sembler complexes au premier regard. Il s’agit d’un ensemble de valeurs mobilières détenues par un groupe d'investisseurs. Des administrateurs (souvent appelés gestionnaires de portefeuille) sont responsables de l'achat et de la vente des actions constituant le fonds. Les fonds communs de placement sont fort prisés par les investisseurs débutants, qui préfèrent éviter de prendre des décisions quant aux transactions. Les fonds communs permettent également aux petits investisseurs de diversifier leur portefeuille de placement à un coût relativement bas.

L’assurance pour vos biens
Toute bonne planification de la sécurité financière est constituée de deux composantes : l'assurance et... les placements. Contrairement à l'assurance-automobile, les protections, les couvertures et les exclusions diffèrent d'une compagnie à l’autre, et ce, même si une police d'assurance peut, à première vue, vous sembler avantageuse. Or, vous pourriez avoir une mauvaise surprise en cas de réclamation...
Tous connaissent l’assurance-maison, essentielle en cas de malheur. Notons que la tarification de l'assurance-propriétaire occupant s'appuie sur le coût de reconstruction du bâtiment et non sur sa valeur marchande ou l'évaluation municipale. Dans le cas de l'assurance-locataire, la tarification est établie en fonction de la valeur totale des biens que vous possédez.
Il y a plusieurs options pour plus de protections chez les assureurs, par exemple les dégâts d’eau (vous protège non seulement contre les dommages causés par le refoulement des égouts, mais également contre plusieurs dommages causés par l'eau ou la pluie), la limite d'assurance globale (combine les protections principales, soit le bâtiment, le contenu, les dépendances et les frais de subsistance supplémentaires en un montant global), l’assurance flottante (protection de bijoux,d’ordinateur ou des œuvres d'art d'une grande valeur), les tremblements de terre…
Étant donné la multitude d’options offertes sur le marché, il serait important de consulter un spécialiste qui saura répondre à toutes vos questions, analysera avec précision tous vos besoins et concevra un programme adapté à votre style de vie.